Les pays africains appelés plus d’engagement et de volonté pour faire taire les armes sur le continent

Publié le : lundi, 29 janvier 2018 19:45
Les pays africains appelés plus d’engagement et de volonté pour faire taire les armes sur le continent

ADDIS-ABEBA - L’Union africaine (UA) a appelé, lundi à Addis-Abeba, les Etats membres à faire preuve de plus d’engagement et de volonté politique afin de créer les conditions idoines pour faire taire les armes en Afrique et permettre ainsi l’avènement d’un continent sans conflit, conformément à la vision l’Agenda 2063 de l’Organisation.

Se basant sur le rapport du Conseil de paix et sécurité (CPS) relatif à la mise en œuvre de la Feuille de route principale de l'Union sur les mesures pratiques pour faire taire les armes en Afrique à l’horizon 2020 (FPUA), dont l’APS a obtenu une copie, l’Union a relevé que "même si des progrès ont été accomplis dans la mise en œuvre de cette Feuille de route, plusieurs défis restent à relever".


Lire aussi: Sommet de l’UA: mise en garde contre la menace des terroristes africains et étrangers


En ce sens, le CPS a déploré dans son rapport "le financement insuffisant pour soutenir la mise en œuvre de la FPUA et l’absence de cohérence de la part de l'UA dans l'application de ses normes et instruments de prévention et de règlement des conflits sur le continent, ce qui affecte la crédibilité de l'Organisation".

Le CPS a également relevé que certaines régions d’Afrique, désertées et inhabitées, servent de champ d’action pour les terroristes, les trafiquants d’armes, les trafiquants d’êtres humains et de drogue ainsi que les blanchisseurs d’argent et autres réseaux criminels organisés.

Le CPS a aussi relevé les carences en matière de la réglementation dans le domaine maritime en Afrique, ce qui engendre des failles exploitées pour l’entrée illicite d’armes sur le continent pour être utilisées notamment dans des zones de conflit ou pour commettre des activités criminelles.


Lire aussi: Le terrorisme et l’extrémisme violent, la plus grave menace à la paix en Afrique


En ce sens et afin de mettre en œuvre la Feuille de route de l'UA pour faire taire les armes en Afrique, le CPS a appelé les pays membres de l’Union à fournir à leurs institutions (CAERT, AFRIPOL ) des informations leur permettant de recueillir des données sur les mouvements de terroristes, le trafic d’armes, le trafic d’êtres humains et de drogues, les flux financiers illicites et autres produits de contrebande qui contribuent à alimenter les conflits en Afrique.

Le Conseil a en outre exhorté les pays membres de l’UA à renforcer davantage les régimes de contrôle de la prolifération illicite des armes et des flux financiers illicites, appelant aussi à partager les renseignements en temps opportun et de renforcer les mesures préventives contre les conflits.

Les Etats membres de l’UA sont également invités à améliorer leurs institutions de gouvernance, combattre vigoureusement la corruption et favoriser la création d’emplois plus particulièrement en faveur des jeunes et des femmes, conclut le rapport du CPS sur la Feuille de route visant à faire taire les armes en Afrique.

Les pays africains appelés plus d’engagement et de volonté pour faire taire les armes sur le continent
  Publié le : lundi, 29 janvier 2018 19:45     Catégorie : Monde     Lu : 0 foi (s)   Partagez