Le président de la RASD participe au 5e sommet UA-UE d'Abidjan

Publié le : mercredi, 29 novembre 2017 11:24
Le président de la RASD participe au 5e sommet UA-UE d'Abidjan
Photo APS Archives

ABIDJAN - Le président de la République arabe démocratique sahraouie (RASD), secrétaire général du Front Polisario, Ibrahim Ghali, prendra part mercredi à Abidjan (Côte d'Ivoire), aux travaux du 5e Sommet Union africaine (UA)-Union européenne (UE), un message clair de l'appartenance de la RASD à l'UA en tant que membre fondateur et une preuve qu'elle constitue une réalité continentale et mondiale.

Arrivé mardi à Abidjan à la tête d'une importante délégation sahraouie, le président Ghali a été reçu à l'aéroport d'Abidjan, par le ministre ivoirien de la Fonction publique, Said Feva et le ministre du Tourisme Touré Mamada.

La participation de la RASD à ce Sommet confirme la position unifiée de l'UA sur la nécessité de mettre fin à l'occupation des territoires du Sahara occidental par le Maroc.


Lire aussi: Abidjan s'apprête à accueillir mercredi le 5e sommet UA-UE


Le président sahraoui, qui participe aux côtés de ses pairs africains et européens à ce grand évènement international, est accompagné des membres du Secrétariat national du Front Polisario dont le Coordinateur sahraoui avec la MINURSO Mhamed Khadad, le ministre délégué chargé de l'Europe, Mhamed Sidati et le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek. C'est la première fois que la RASD participe au Sommet UA-UE.

Les quatre éditions précédentes avaient été organisées dans le cadre Afrique-UE.

Le président sahraoui avait, rappelle-t-on, reçu le 31 octobre dernier une invitation officielle de la part du Bureau du Président de l'UA à l'instar de tous les pays membres, mettant fin à un bras de fer opposant le Front Polisario et le Maroc qui a tenté, en vain, d'empêcher la participation de la RASD à cette réunion importante qui se tient dans la capitale ivoirienne, mais le comité exécutif de l'UA avait sommé la Côte d'Ivoire d'adresser des invitations à tous les Etats membres de l'organisation, faute de quoi le Sommet serait transféré à Addis-Abeba.

La Côte d'Ivoire a invité aussi tous les Etats membres de l'UA, sans exclusion, à participer au sommet et ce sommet, conformément à la décision du Conseil exécutif de l’UA, prise lors de la session extraordinaire en  octobre 2017 à Addis-Abeba.

Les travaux du Sommet UA-UE qui a pour thème "L’investissement dans la jeunesse pour une croissance inclusive accélérée et un développement durable", s'étaleront sur deux jours, lors desquels les chefs d'Etat  africains et européens discuteront de l’avenir des relations UA-UE et se pencheront sur l’investissement dans la jeunesse, le thème principal du sommet étant "Investir dans la jeunesse pour un développement durable".

Plusieurs délégués de pays africains ont considéré la participation de la RASD à ce Sommet comme une "cinglante défaite pour le Maroc" qui avait vainement manoeuvré pour exclure de ce sommet la RASD, membre fondateur de l’Union africaine et avec lequel le Maroc a accepté de siéger en adhérant à l’instance panafricaine et en procédant à la ratification de son Acte constitutif sans conditions et sans réserve.

 

Ould Salek se félicite de la participation de la RASD au Sommet

 

 

Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, membre de la délégation sahraouie à ce Sommet, s’est félicité, dans une déclaration à la presse, de la participation de la RASD, qui sera a-t-il  affirmé, "une réussite sur tous les plans", ajoutant qu'"à travers sa participation à des fora internationaux, la RASD se dirige inéluctablement vers son indépendance et la concrétisation des aspirations de son peuple".

Il a ajouté que la participation de la RASD au sommet UA-UE est "une preuve que la République sahraouie est une réalité continentale et mondiale", mettant en exergue "le combat et les sacrifices du peuple sahraoui pour que la RASD soit présente dans les grands rendez-vous africains et internationaux".

"Aujourd’hui, après plus de 42 ans de l’invasion du Sahara occidental, le Maroc participe aux côtés de la RASD à ce sommet. Il est de ce fait impératif que le Maroc se rende à l’évidence qu’il ne sert à rien de tourner le dos à la réalité, mais de reconnaitre la RASD", a ajouté le chef de la diplomatie sahraouie.


Lire aussi: Ould Salek se félicite de la participation de la RASD au sommet UA-UE à Abidjan


Il a relevé, en outre, que la paix dans le Nord-Ouest de l’Afrique "exige du Maroc de reconnaître la RASD et de respecter les frontières internationales", soulignant que le sommet d’Abidjan "retiendra que l’Union européenne est amenée à contribuer à instaurer la paix dans la région et que la coopération avec l’UE soit établie sur la base du respect des frontières internationales".

La position du Maroc "demeure une entrave au processus de la paix et de la stabilité dans la région, au moment où l’UA, les Nations unies et l’UE conjuguent leurs efforts pour la consécration de la paix sur la base du respect des frontières internationales qui prennent en compte le respect, la souveraineté et les droits historiques du choix du peuple sahraoui", a-t-il soutenu.

Le sommet d’Abidjan qui devrait enregistrer la participation de plus de 5 300 délégués, verra aussi la présence de 83 chefs d’Etat et de gouvernement représentant 55 pays d’Afrique et 28 pays d’Europe, ainsi que des  délégations des pays invités, de la Commission de l’UA, de la Commission de l’UE, des Organisations internationales, régionales et sous-régionales.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentera aux travaux du 5ème sommet UA-UE, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il sera accompagné du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Le président de la RASD participe au 5e sommet UA-UE d'Abidjan
  Publié le : mercredi, 29 novembre 2017 11:24     Catégorie : Monde     Lu : 8 foi (s)   Partagez