La bousculade meurtrière d'Essaouira suscite l'indignation sur les réseaux sociaux et les médias locaux

Publié le : lundi, 20 novembre 2017 18:29   Lu : 332 fois
La bousculade meurtrière d'Essaouira suscite l'indignation sur les réseaux sociaux et les médias locaux

RABAT - La bousculade survenue dimanche lors d'une distribution d'aide alimentaire aux familles démunies dans un village reculé du Maroc à Essaouira (sud-ouest), continue lundi de susciter l'indignation sur les réseaux sociaux et dans les médias locaux.

Juste après le drame, le site "Essaouira en ligne tv" animé par des activistes locaux a diffusé sur sa page facebook des images montrant une foule énorme rassemblée sur la place du marché. Puis des corps allongés à terre et inanimés, sous la légende "La faim tue des dizaines de pauvres dans la province d'Essaouira".

"La tragédie de +Sidi Bou+ est une honte pour les élus et les responsables", est-il encore écrit.

"Le 19 novembre 2017 restera dans l'Histoire du Maroc comme le jour d'une tragédie sans précédent (...). Le responsable final est connu. Il faut l'appeler par son nom. C'est la pauvreté", commentait lundi le site  d'information Médias 24.

"Honte", titrait à la Une le quotidien arabophone Akhbar Al-Yaoum.


Lire aussi: Maroc: 17 morts et 38 blessés dans une bousculade lors de la distribution d'aide


Une foule de femmes de tous âges s'était rassemblée en matinée sur la place du marché de Sidi Boulaalam, un village rural et pauvre situé à environ 60 km au nord-est d'Essaouira, pour bénéficier d'une distribution de paniers de farine, d'huile et de sucre, organisée chaque année par un notable local.

Quinze personnes ont été tuées et dix autres blessées lors de la bousculade provoquée par l'affluence, selon un bilan officiel repris par la presse locale. Des enquêtes judiciaire et administrative ont été ouvertes pour déterminer les circonstances du drame.

"Les gens ici vivent dans le besoin, il n'y a pas d'agriculture, pas de travail", explique un habitant du village, cité par l'AFP.

Un rapport officiel rendu public début octobre avait souligné la persistance d'une grande pauvreté dans le milieu rural et les zones enclavées au Maroc, pays de 35 millions d'habitants.

"Cette année, il y avait beaucoup de monde. Plusieurs centaines de personnes. Les gens se sont bousculés, ils ont fait tomber les barrières (...), les autorités locales sur place ont été débordées", a expliqué un médecin marocain sur les lieux du drame.

"Et même quand il y avait des personnes à terre, les gens continuaient de se disputer pour récupérer les denrées alimentaires", a ajouté ce témoin, selon les médias locaux.

Une enquête a été ouverte pour "déterminer les circonstances de l'incident et établir les responsabilités", a indiqué dimanche le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

La bousculade meurtrière d'Essaouira suscite l'indignation sur les réseaux sociaux et les médias locaux
  Publié le : lundi, 20 novembre 2017 18:29     Catégorie : Monde     Lu : 332 foi (s)   Partagez