Réunion du GCTF sur l'Afrique de l'Ouest: mise à profit des expériences pour le renforcement de la coopération internationale

Publié le : lundi, 23 octobre 2017 18:56   Lu : 23 fois

ALGER - Le Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l'Afrique de l'Ouest a tenu lundi à Alger, sa première réunion, sous la présidence conjointe de l'Algérie et du Canada, en vue de mobiliser les expériences et les ressources nécessaires pour le renforcement des capacités et de la coopération mondiale en matière de lutte contre le  terrorisme et l'extrémisme violent et la réalisation de résultats concrets visant l'éradication de ce phénomène.

Cette réunion qui se tiendra deux jours durant à huis clos, s'inscrit dans le cadre des efforts régionaux et internationaux, visant à "mobiliser les expériences et les ressources nécessaires pour le renforcement des capacités et de la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme et l'adoption d'une méthode de travail, basée sur la suprématie de la loi, en vue de faire face aux risques du terrorisme et de l'extrémisme violent", indiquent les documents de cette réunion.

La réunion "marquera le passage du Groupe de travail sur le renforcement des capacités dans la région du Sahel au Groupe de travail sur le renforcement des capacités dans la région de l’Afrique de l’Ouest, tel qu'approuvé lors de la réunion ministérielle du GCTF du 20 septembre 2017".

Les experts relèvent que l'Afrique, à l'instar d'autres régions du monde, est de plus en plus ciblée par le terrorisme, d'autant que ce phénomène transfrontalier a réussi à se propager "à travers l'exploitation de la misère humaine dans certaines régions, ses actions sur les réseaux sociaux et internet et ses tentatives visant l'endoctrinement de jeunes africains", interpellant ainsi les chefs d'Etats et de Gouvernements africains à la nécessité d'aboutir à un consensus pour la création d'une mission de coordination chargée de la lutte contre le terrorisme en Afrique, sous l'égide de l'UA.

Vu les efforts consentis en matière de lutte contre le terrorisme et de tarissement de ses sources et sur la base des riches expériences acquises dans ce domaine, l'Algérie assume le rôle de coordonnateur chargé "de la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme".

Dans ce contexte, l'Algérie oeuvre à "épargner aux autres peuples, la tragédie endurée par le peuple algérien dans les années 1990", bénéficiant dans le cadre de cette mission du soutien des pays membres de l'UA, du Conseil de paix et la sécurité et la commission de l'UA.

La mission de coordination de lutte contre le terrorisme en Afrique, aura pour mission de mettre en place un organe africain visant à tarir les sources de financement du terrorisme, à même de lutter contre la radicalisation tout en prenant en charge la question relative aux terroristes étrangers et leur retour au continent. Elle sera également chargée de promouvoir les politiques et les cadres institutionnels et juridiques en vue de renforcer la démocratie, les droits de l'homme et le développement économique et social, d'autant qu'ils représentent des facteurs capables de priver les groupes terroristes de tout terrain favorable à faire leur apologie mais aussi de développer la coopération bilatérale, régionale et internationale afin de faire face à ce fléau.

Le Forum mondial de lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest (GCTF) considère que "l'extrémisme violent et le terrorisme constituent aujourd'hui une menace internationale nécessitant une éradication tout en mettant en place des mécanismes en vue d'y faire face". Les experts ont recommandé, également, la mise en place d'une véritable feuille de route africaine en s'appuyant sur des institutions stratégiques à l'image du Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme à Alger (CAERT), lequel constitue un outil de valeur tendant à servir les pays africains dans leur lutte contre le terrorisme à même d'activer le mécanisme africain de coopération policière (AFRIPOL) établi en Algérie.

Coprésidant la première édition du CGTF, l'Algérie et le Canada comptent poursuivre l'action sur ces sujets prioritaires  dans le cadre des futurs efforts relatifs à la construction des capacités et à la mise en oeuvre exemplaire des pratiques du CGTF.

Membre fondateur du CGTF, l'Algérie a abrité plusieurs ateliers spécialisés au niveau des experts dont "Le rôle de la justice pénale dans la lutte contre le terrorisme au Sahel" en mars 2016 et le "Rôle de la démocratie dans la lutte contre l'intégrisme violent et le terrorisme" en septembre 2016.

Réunion du GCTF sur l'Afrique de l'Ouest: mise à profit des expériences pour le renforcement de la coopération internationale
  Publié le : lundi, 23 octobre 2017 18:56     Catégorie : Monde     Lu : 23 foi (s)   Partagez