Catalogne: la situation se complique au lendemain d’un référendum d’autodétermination agité

Publié le : lundi, 02 octobre 2017 15:02
Catalogne: la situation se complique au lendemain d’un référendum d’autodétermination agité
APS PHOTOS © 2017

MADRID- Le bras de fer qui oppose le gouvernement catalan et le gouvernement central espagnol se poursuit lundi au lendemain d’un référendum d’autodétermination de la Catalogne bien agité et marqué par des affrontements entre les forces de sécurité et les sympathisants de l’indépendance de cette région espagnole.

Les autorités catalanes se sont réjouies des résultats du scrutin annoncés tard dans la nuit de dimanche a lundi dont le "Oui" à l’indépendance l’a remporté avec un taux de 90 pc des électeurs alors que le gouvernement central par le biais de son président, avait affirmé "ne pas reconnaitre  cette consultation illégale" interdite par la cour constitutionnelle.

Pour Carles Puigdemont, "les résultats du référendum d’autodétermination sont impressionnants et témoignent de la légitimité et de la dignité du processus et le peuple catalan mérite d’avoir son indépendance".

Puigdemont avait également dénoncé "les violences injustifiées contre des gens voulant accomplir leur droit" tout en appelant l’UE d’être "témoin des violations des droits de l’Homme commises par les force de police et de la garde civile pendant le déroulement du scrutin".

Le gouvernement qui a défendu les mesures prises pour empêcher la tenue du référendum illégal ne l’a pas reconnu et fera tout pour empêcher la proclamation de l’indépendance de la catalogne.

Dans ce sens, le porte parole du gouvernement, Inigo Mendez de Vigo a souligné lundi, que l’Union européenne (UE) ne reconnaitrait pas une déclaration unilatérale d’indépendance de la part du parlement catalan.

Cela signifierait pour l’Europe "un désordre de grande ampleur". La déclaration unilatérale d’indépendance "n’aura aucun effet politique ni juridique", a-t-il indiqué.

Tout en appelant au dialogue, le porte parole du gouvernement espagnol a estimé "très difficile" de vouloir négocier avec quelqu’un qui "ne veut que l’indépendance".

 

-Rassemblement à Barcelone pour protester contre les violences policières-

 

Le chef de file du mouvement catalan accompagné par d’autres membres de son gouvernement ont dirigé ce lundi un rassemblement populaire en présence de centaines de personnes pour protester contre "les actes policiers commis dimanche pour empêcher le déroulement du scrutin".

Des slogans comme "nous avons voté pour l’indépendance", "nous n’avons pas peur" ou "nous sommes des gens pacifiques", "nous voulions simplement voter"   ont été scandés à Barcelone par les manifestants. Le ministère de la santé de la Catalogne a indiqué dans ce sens, que "893 personnes ont été blessées à la suite de l’intervention des forces de police dont quatre sont toujours hospitalisées et deux dans un état sérieux."

Les deux principaux syndicats espagnols en l’occurrence les Commissions ouvrières (CCOO) et l’Union générale des travailleurs(UGT) ont appelé lundi à une   grève générale sur le lieu de travail qui aura lieu mardi, en réponse aux "actes de violence" commises, dimanche par les forces de sécurité.

"Face aux actes disproportionnées des forces de sécurité, nous pensons qu’une grève nationale est nécessaire", ont-ils souligné. "La grève concernera les salariés, les indépendants, les entrepreneurs, les commerçants, les différentes entités ou les chauffeurs de taxi, entre autres collectifs", a-t-on ajouté.

Le bras de fer se poursuit et se complique davantage entre les indépendantistes et le gouvernement central. Chaque partie campe sur sa position malgré les appels lancés par les dirigeants de quelques partis politiques à l’instar du deuxième plus important parti en Espagne, le PSOE (parti socialiste), lequel a lancé par le biais de son secrétaire général, Pedro Sanchez un appel au "dialogue et au bon sens pour l’intérêt du pays".

Le référendum sur l’indépendance de la Catalogne organisé dimanche par la generalitat et interdit par la justice espagnole a crée une ambiance agitée et des situations de débordements qui se sont soldées par la blessure de plusieurs personnes et une incertitude quant à l’issue de cette crise  politique qui secoue actuellement l’Espagne.

 

 

Catalogne: la situation se complique au lendemain d’un référendum d’autodétermination agité
  Publié le : lundi, 02 octobre 2017 15:02     Catégorie : Monde     Lu : 23 foi (s)   Partagez