Menu principal

Menu principal

US Western Sahara Foundation exhorte le président Trump à agir pour cesser l’occupation du Sahara occidental

Publié le : samedi, 15 avril 2017 13:06   Lu : 457 fois

WASHINGTON- L’ONG américaine US Western Sahara  Foundation a exhorté le président Donald Trump à agir pour cesser  l’occupation illégale du Sahara occidental en affirmant que le roi du  Maroc, Mohamed VI, a miné le processus d’autodétermination des Nations  Unies.

Dans une lettre envoyée au président américain à la veille de sa rencontre  prévue dimanche avec le souverain marocain, Suzanne Sholte, la présidente  de cette ONG appelle l’administration américaine à envoyer un signal fort à  la communauté internationale en faveur d’un règlement de la question  sahraouie qui met fin à cette colonisation.

"Monsieur le président, je vous écris au nom de US Western Sahara  Foundation, une ONG représentant de nombreux citoyens américains  préoccupés, pour vous demander d’exhorter le roi du Maroc, lors de votre  rencontre avec lui (ce dimanche) de Pâques, a mettre fin à l’occupation  illégale et brutale du Sahara occidental", écrit Mme Sholte dans sa lettre  transmise à la Maison Blanche.

"A tout le moins, le roi doit cesser de miner le référendum  d’autodétermination promis depuis longtemps par les Nations Unies, et  d’arrêter de terroriser et de brutaliser les Sahraouis vivant dans les  territoires occupés", ajoute cette militante des droits de l’Homme.

" Heureusement, l'année dernière, la Cour de justice européenne a rendu  plus difficile le pillage des ressources naturelles des Sahraouis par le  Maroc, qui est une autre pratique que le roi doit y mettre fin", enchaîne  Mme Sholte, qui est également présidente de Défense Forum Foundation.

Mme Sholte relève dans sa lettre que l’administration Trump "comprend  l’importance de lutter contre le radicalisme et que l’un des objectifs  permettant de remporter cette victoire est de renforcer et soutenir les  musulmans modérés qui partagent nos valeurs".

Et d’enchaîner " il n’y a pas un grand admirateur des valeurs de  l’Amérique comme le peuple du Sahara occidental qui a crée une République  inspirée des (valeurs) de notre constitution américaine .

La présidente de US Western Sahara Foundation rappelle à ce propos que la  République arabe sahraouie démocratique (RASD) est membre de l’Union  Africaine (UA), reconnue par plus de 70 pays.

" Les Sahraouis continuent d’inspirer les citoyens du monde entier avec  leurs efforts dévoués pour la liberté par l’application du droit et les  plaidoyers pacifiques", souligne Mme Sholte.

" Monsieur le président, si vous défendez le peuple du Sahara occidental,  vous enverrez un signal fort à la communauté internationale exprimant  l’engagement des Etats-Unis en faveur du respect des règles de droit, de la  démocratie et des droits de l'Homme ", a-t-elle dit.

" Vous allez également envoyer un signal puissant que l’administration  Trump ne va pas tolérer la subjugation illégale et contraire à l’éthique  d’un peuple pacifique qui partage nos valeurs et aspire à imiter notre  nation", a-t-elle conclu.

La société civile américaine se mobilise, depuis l’arrivée jeudi du roi  Mohamed VI aux Etats-Unis, pour dénoncer la colonisation et les violations  des droits de l’Homme commises par les forces d'occupation marocaines au  Sahara occidental.

L’administration américaine ne reconnaît pas la prétendue souveraineté du  Maroc sur le Sahara occidental. Le département d’Etat a maintenu fin 2016  le Sahara occidental dans sa liste des dépendances et territoires à  souveraineté spéciale, en affirmant que sa souveraineté "reste à  déterminer".

Il est on ne peut plus clair que sur ce dossier l’administration  américaine a rejeté catégoriquement les revendications fallacieuses du  Maroc sur les territoires sahraouis occupés.

Dans les précisions apportées par le bureau du renseignement et de la  recherche relevant du département d’Etat, l’administration américaine  confirme également qu’elle ne reconnaît "aucune puissance administrante"  dans ce territoire ce qui constitue un désaveu cinglant à la thèse "de la  marocanité du Sahara occidental " que Rabat veut imposer de force.

US Western Sahara Foundation exhorte le président Trump à agir pour cesser l’occupation du Sahara occidental
  Publié le : samedi, 15 avril 2017 13:06     Catégorie : Monde     Lu : 457 foi (s)   Partagez