Le Liechtenstein fustige les lenteurs dans la désignation d’un nouvel envoyé personnel au Sahara occidental

Publié le : vendredi, 16 octobre 2020 18:31   Lu : 125 fois

NEW YORK (Nations-Unies) - Le représentant permanent du Liechtenstein auprès des Nations-Unies, Georg Sparber, a déclaré que les Etats devraient travailler "de bonne foi" avec l’ONU pour réaliser les promesses d’autodétermination au Sahara occidental, jugeant "inacceptable" les lenteurs dans la désignation d’un nouvel envoyé personnel dans le territoire sahraoui occupé.

Intervenant mercredi lors du débat général conjoint de la Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation (Quatrième Commission) dont les travaux ont débuté mardi, 14 octobre, M. Sparber a indiqué que "les Etats devraient travailler de bonne foi avec l'ONU pour réaliser les promesses d'autodétermination existantes. Il n'est pas acceptable qu'il n'y ait pas eu d'Envoyé personnel au Sahara occidental depuis plus d'un an, ne serait-ce que pour le peuple sahraoui lui-même ".

Le diplomate affirme, à cette occasion, que son pays "reste prêt à travailler avec tous les Etats qui recherchent une résolution durable des conflits, la fin du colonialisme et la réalisation de l'autodétermination", rappelant dans ce sens que son pays "s'est engagé il y a longtemps à défendre le principe d'autodétermination, le thème de sa première initiative à l'ONU".

Et de poursuivre que l'autodétermination est une "condition préalable pour que les peuples déterminent librement leur statut politique, jouissent pleinement de leurs droits humains et poursuivre librement leur développement économique, social et culturel".

Cette année, soutient-il, "lorsque les représentants des territoires non autonomes (NSGT) sont absents, il nous incombe peut-être encore plus de réfléchir à la meilleure façon de les aider à exercer leur droit à l'autodétermination, comme le stipule la Déclaration sur les relations amicales entre Etats".

Dans ce contexte, il a rappelé que l'année 2020 marque la dernière année de la troisième décennie internationale pour l'éradication du colonialisme (2011-2020), et à cet effet, "la prise de décision libre et éclairée des peuples concernés doit être notre maître d'œuvre".

Inscrit depuis 1966 à la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.

Le Liechtenstein fustige les lenteurs dans la désignation d’un nouvel envoyé personnel au Sahara occidental
  Publié le : vendredi, 16 octobre 2020 18:31     Catégorie : Monde     Lu : 125 foi (s)   Partagez