Aucun pays ne reconnaît la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental

Publié le : mardi, 16 juin 2020 18:44   Lu : 93 fois
Aucun pays ne reconnaît la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental

 BOGOTA- Aucun pays au monde ne reconnaît la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, a réaffirmé l'Association colombienne des Amis du Peuple sahraoui (ACAPS), rappelant que les parties reconnues dans le conflit sahraoui par les organismes internationaux, sont le Front Polisario et le Royaume du Maroc.

L'ACAPS réagissait, dans sa déclaration, aux allégations de Mme Clara Riveros, qui dirige un blog pro-marocain (CPLATM), présenté par la propagande marocaine comme "un think-tank colombien".

Dans sa réponse, Mme Johana Quaseda, membre de l'ACAPS, a demandé à cette bloggeuse pro-marocaine de rappeler à Rabat qui continue à dire que "165 pays ne reconnaissent pas la RASD (République arabe sahraouie démocratique), qu'aucun pays au monde ne reconnaît la souveraineté du Maroc sur la partie du Sahara occidental qu'il occupe depuis 1975, le Sahara occidental étant un territoire non autonome, soumis à l'application de la résolution de décolonisation des pays et des peuples coloniaux, et si cette résolution n'est pas appliquée, (la résolution 1514 de Nations unies), le Sahara occidental ne sera jamais marocain".

Et d’ajouter dans sa réaction: "le Front Polisario est un mouvement de libération créé par les Sahraouis dans le but de lutter pour l'indépendance du Sahara occidental, anciennement colonisé par l'Espagne. Sa création n'a rien à voir avec l'Algérie, accusée aujourd'hui".

"L'Algérie en tant que pays qui a soutenu tous les mouvements de libération du continent africain (SWAPO, ANC, FRELIMO, MPLA, OLP, etc..) a également aidé le Front Polisario et a accueilli la population sahraouie, expulsée de son territoire, après l'agression de certains pays voisins".

Mme Quaseda a insisté, à l'adresse de la bloggeuse favorable à l'occupation du Sahara occidental par le Maroc, que l'Algérie ne fait pas partie du conflit malgré les affirmations répétées et fallacieuses du Makhzen marocain.

Elle a réaffirmé, à cet effet, que les parties reconnues dans ce conflit par les organismes internationaux, sont le peuple sahraoui, représenté par le Front Polisario et le Royaume du Maroc, faisant référence aux nombreuses résolutions des Nations unies, aux signataires des accords de paix de 1991 et aux parties concernées.

= Le Makhzen transmet souvent "des informations erronées" sur le Sahara occidental =

 En outre, Mme Johana Quaseda a tenu à préciser que la RASD, qualifiée par la bloggeuse pro-marocaine de "fictive", est membre fondateur de l’Union africaine (UA) à part entière qui siège séparé du Maroc uniquement par les lettres se trouvant entre le M et le S", et que l'UA, dans tous ses sommets, recommande de parachever la décolonisation du Sahara occidental.

D’ailleurs, l'actuel président de l’UA, le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a affirmé récemment dans un discours que "l'indépendance du Sahara occidental est (...) empêchée par l'arrogance et le racisme marocains", a rappelé dans ce sens Mme Quaseda.

A propos de la propagande marocaine, selon laquelle les Sahraouis "sont à l'aise et contents dans les zones occupées", Mme Quaseda a demandé à Clara Riveros, "porteuse de fausses informations communiquées par le Makhzen", d’aller consulter les rapports de toutes les Organisations de défense des droits de l’Homme sur le manque de libertés les plus basiques subi par la population sahraouie dans les zones en question.

S’agissant de l’exploitation illégale des ressources naturelles au Sahara occidental occupé, la militante colombienne des droits des peuples à disposer d'eux-mêmes, a dénoncé le fait que le Maroc transmet des informations erronées à propos des consultations faites par l'Union européenne (UE) avec la  population autochtone, dans le but de signer un accord commercial avec Rabat.

Elle a souligné que seules quelques associations liées au Makhzen ont signé. Ni la population ni les associations de défense des droits de l'Homme n'ont été consultées, rappelant par ailleurs, que pendant les quatre dernières années, il y a eu trois décisions judiciaires du Tribunal de Justice de l'UE, annulant tous les traités commerciaux entre le Royaume et l’UE.

Ces décisions réaffirment que le Sahara occidental est une entité indépendante ne faisant pas partie du Royaume du Maroc, raison pour laquelle un traité commercial incluant ce territoire est nul, s'il n'est pas autorisé par la légalité et la justice internationales.

Mme Johanna Quaseda a ainsi répondu à Clara Riveros, après avoir visionné une vidéo dans laquelle la bloggeuse, bénéficiaire d'une sinécure à l'ambassade du Maroc en Colombie, lisait un écrit plein de slogans habituels du Makhzen.

Aucun pays ne reconnaît la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental
  Publié le : mardi, 16 juin 2020 18:44     Catégorie : Monde     Lu : 93 foi (s)   Partagez