Gouvernement en Tunisie : l'équipe de Fakhfakh investie, cap sur le plan d'action

Publié le : jeudi, 27 février 2020 16:17
Gouvernement en Tunisie : l'équipe de Fakhfakh investie, cap sur le plan d'action

ALGER- Le nouveau gouvernement tunisien dirigé par Elyès Fakhfakh a été investi jeudi de la confiance de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP Parlement) après plusieurs semaines de concertations et négociations pour sa formation, ce qui lui ouvrira les portes pour se pencher sur la réalisation de son plan d'action.

Le nouvel exécutif, qui vient de prêter serment, aura la charge, selon le programme soumis aux députés, de redresser la situation économique, lutter contre la criminalité et le terrorisme, améliorer le pouvoir d'achat, lutter contre  la pauvreté, le chômage et la corruption, ainsi que la mise en place de nouvelles institutions démocratiques.

Dans le chapitre de la relance économique, le gouvernement de Fakhfakh  s'emploiera, indique-t-on, à rouvrir notamment les usines à l'arrêt, à l'encouragement de l' investissement et à la réforme du système financier en vigueur.

Au volet de la lutte contre la pauvreté , le gouvernement oeuvrera notamment à l'augmentation des salaires et à la lutte contre le cherté de la vie.

Pour ce qui de la lutte contre la criminalité, la nouvelle équipe s'attèlera à serrer l'étau sur les réseaux criminels et à intensifier la lutte contre les terroristes.


Lire aussi: Tunisie: L'ARP accorde sa confiance au gouvernement d’Elyès Fakhfakh


Au sujet de nouvelles institutions démocratiques, l'Instauration de la Cour constitutionnelle figure parmi les priorités.

"L’instauration de la Cour constitutionnelle est une priorité nationale", a plaidé, la veille, le président de l'ARP, Rached Ghannouchi, ajoutant qu'il est aujourd’hui indispensable de rétablir la confiance entre les différentes composantes de la scène politique Le nouvel exécutif oeuvrera aussi à rétablir un climat politique sain, à renforcer le rôle de l'Etat, et à consolider les libertés individuelles et collectives.

La consolidation de la place de la femme et la liberté de la presse occupent également une place importante dans le programme du nouveau gouvernement.

Le Parlement a approuvé, dans la nuit de mercredi à jeudi, la composante gouvernementale par 129 voix pour, 77 contre et une seule abstention sur un total de 207 députés présents.

Selon la Constitution, une fois le gouvernement approuvé, "le président de la République nomme le chef et les membres du gouvernement".

Le gouvernement d'Elyès Fakhfakh est composé de 32 portefeuilles (30 ministres et deux secrétaires d'Etat).

Quinze (15) portefeuilles ont été accordés aux partis politiques, tandis que 17 autres sont occupés par des personnalités issues de l'élite tunisienne représentant les différents secteurs et domaines d'activité.

Les portefeuilles accordés aux formations politiques sont revenus respectivement au parti Ennahdha (6 portefeuilles), le Courant démocrate (3), le Mouvement Echaâb (2), le mouvement Tahya Tounes (2) et le bloc de la Réforme nationale (2).

Les ministères de la Défense et des Affaires étrangères ont été octroyés par le président de la République, Kaies Saiaed. Ils sont revenus respectivement à l'ancien dirigeant de l'Instance nationale d'accès à l'information (Inai), Imed Hazgui  et à l'ancien ambassadeur à Oman, Noureddine Erraï. La nouvelle équipe gouvernementale compte six femmes.

Gouvernement en Tunisie : l'équipe de Fakhfakh investie, cap sur le plan d'action
  Publié le : jeudi, 27 février 2020 16:17     Catégorie : Monde     Lu : 27 foi (s)   Partagez