L'institution "dépositaire des biens de l'Etat espagnol à Al Ayoune n'a pas vocation à fonctionner comme un consulat"

Publié le : dimanche, 23 février 2020 19:07
L'institution "dépositaire des biens de l'Etat espagnol à Al Ayoune n'a pas vocation à fonctionner comme un consulat"

MADRID- La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a déclaré récemment, au cours d'une intervention durant la session de contrôle de l'action du gouvernement par le Congrès des députés, que l'institution "dépositaire des biens de l'Etat espagnol à Al Ayoune (Sahara occidental) n'a pas vocation à fonctionner comme un consulat".

Cette déclaration est intervenue en réponse à une question de la députée des Iles Canaris, Ana Oramas, sur "la difficulté pour les ressortissants de nationalité espagnole dont 12.000 sont d'origine sahraouie, de devoir effectuer des milliers de kilomètres pour accomplir des formalités administratives au Consulat le plus proche (au Maroc)".

La ministre des Affaires étrangères espagnole a rappelé que "tel n'est pas la mission de cette officine d'Al Ayoune où il n’y a jamais eu de Consul".

L'institution dépositaire des biens de l'Etat espagnol, a été créée en 1978 pour gérer les 200 biens de l'Espagne au Sahara Occidental après son retrait en 1975 de ce territoire inscrit sur la liste des territoires non autonomes de l'Organisation des Nations unies et occupé depuis par le Maroc, territoire pour lequel ce pays n'a aucun titre de souveraineté.

 

L'institution "dépositaire des biens de l'Etat espagnol à Al Ayoune n'a pas vocation à fonctionner comme un consulat"
  Publié le : dimanche, 23 février 2020 19:07     Catégorie : Monde     Lu : 43 foi (s)   Partagez