Coronavirus: des mesures restrictives adoptées par plusieurs pays, Pékin mécontent

Publié le : samedi, 01 février 2020 13:26   Lu : 9 fois
Coronavirus: des mesures restrictives adoptées par plusieurs pays, Pékin mécontent

 

ALGER - Plusieurs pays ont adopté des mesures restrictives pour lutter contre l'épidémie coronavirus qui a fait jusque là des centaines de morts en Chine, des mesures critiquées par Pékin qui juge "pas nécessaire de paniquer inutilement".

Le nombre de personnes contaminées en Chine a augmenté, atteignant 11.791, soit plus de 2.100 nouveaux cas pour la journée de vendredi, a annoncé samedi la Commission nationale de la santé, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé l'urgence internationale.

Si l'Afrique et l'Amérique du Sud semblent encore à l'abri de l'épidémie qui a tué 259 personnes en Chine, après un nouveau record de 46 décès enregistrés en l'espace de 24 heures, le Royaume-Uni, la Russie et la Suède ont fait état de leurs premiers cas de contamination, le virus touchant désormais plus d'une vingtaine de pays.

Samedi, l'Australie a annoncé l'interdiction immédiate d'entrée sur son territoire de tous les non-résidents arrivant de Chine, exigeant une mise en quarantaine de 14 jours aux personnes de retour.


Lire aussi: Virus en Chine: l'épidémie gagne d'autres pays, réunion d'urgence de l'OMS


"Seuls les citoyens australiens, les résidents australiens, les détenteurs d'une garde légale et les épouses" seront autorisés à entrer dans le pays à partir de la Chine, a annoncé le Premier ministre australien Scott Morrison.

Des décisions du même type ont été annoncées par plusieurs pays, notamment l'Italie, Singapour ou la Mongolie. Le Vietnam a suspendu à son tour toutes ses liaisons aériennes avec la Chine.

Le Canada, la France la Grande-Bretagne avaient rapatrié leurs ressortissants de la ville chinoise de Wuhan, d'où s'est propagé le nouveau coronavirus.


Lire aussi: Coronavirus : augmentation du bilan des morts en Chine et mesures de prévention dans le monde


Washington a, de son côté, annoncé des mesures exceptionnelles pour fermer ses frontières ou imposer une quarantaine aux voyageurs revenant de Chine et notamment du berceau de l'épidémie qu'ils soient Américains ou non.

A partir de dimanche à 22h00 GMT, les autorités interdiront l'entrée sur leur territoire aux non-Américains s'étant rendus en Chine dans les 14 derniers jours, a décrété le ministre de la Santé Alex Azar.

Bien que l'épidémie soit "une urgence de santé publique de portée internationale", l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a averti que les restrictions à la circulation des personnes et des biens pendant une urgence de santé publique pourraient s'avérer "inefficaces", perturber la distribution de l'aide et plomber l'économie des pays touchés.

 

Pékin mécontent des mesures prises

 

"Il n'est pas nécessaire de paniquer inutilement, ni de prendre des mesures excessives", a estimé l'ambassadeur de Chine à Genève, Xu Chen, déclarant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait "pleinement confiance à la Chine".

"J'espère qu'une attitude calme, rationnelle, scientifique et objective pourra prévaloir face au développement de cette épidémie", a-t-il dit.

L'épidémie semble être partie en décembre d'un marché de Wuhan, métropole placée de facto en quarantaine depuis le 23 janvier. Wuhan et sa région, soit quelque 56 millions d'habitants, sont coupés du monde en raison d'un cordon sanitaire entourant la zone.

L'essentiel des cas de contagion directe entre humains a été observé en Chine. D'autres ont été rapportés au Vietnam, en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis et en France.

Les hôpitaux de la ville, qui rassemble la très grande majorité des cas annoncés dans le pays, sont débordés. Un premier hôpital de mille lits, construit en quelques jours, doit accueillir ses premiers patients lundi.

Ailleurs en Chine, la peur du virus s'est emparée des habitants qui préfèrent rester chez eux et ne sortent le plus souvent que le visage recouvert d'un masque.

Le géant américain de l'informatique Apple a annoncé samedi fermer tous ses magasins en Chine continentale jusqu'au 9 février, en vertu du principe de précaution et "sur la base des derniers conseils des principaux experts de santé".

Néanmoins, l'OMS s'est dit "préoccupée" quant à la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles", en l'occurrence les pays d'Afrique.

Coronavirus: des mesures restrictives adoptées par plusieurs pays, Pékin mécontent
  Publié le : samedi, 01 février 2020 13:26     Catégorie : Monde     Lu : 9 foi (s)   Partagez