Sahara occidental: les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés

Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 10:55
Sahara occidental: les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés

BIR LEHLOU (Territoires sahraouis libérés)- Le coordinateur sahraoui auprès de la Minurso, M'hamed Kheddad, a dénoncé la dernière "loi marocaine expansionniste" qui vise à annexer les eaux territoriales sahraouies, soulignant que cette loi n'a aucune base légale, dans une déclaration à l'Agence sahraouie SPS.

"Nous condamnons fermement ces projets de loi marocains qui ne sont rien d'autre qu'un nouvel épisode d'expansionnisme marocain dont toute la région souffre", a souligné M. Kheddad, coordinateur sahraoui auprès de la mission de l'ONU pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental.

M'hamed Kheddad a soutenu que "cet acte intervient également dans le cadre de la campagne désespérée menée par le Maroc pour légitimer son occupation illégale de parties du Sahara occidental par des pots-de-vin et l'implication d'entités étrangères dans leur aventure coloniale dans la partie occupée de notre territoire national".

"La loi marocaine expansionniste, qui vise également à annexer les eaux territoriales adjacentes aux îles Canaries et à d'autres territoires espagnols, est également une conséquence directe de l'échec de l'Espagne, en tant que puissance administrante du Sahara occidental, à s'acquitter de sa responsabilité juridique et historique de décoloniser le territoire sahraoui conformément aux résolutions pertinentes de l'Assemblée générale des Nations Unies d'une part, et la soumission injustifiée de l'Espagne à la politique de chantage marocaine, d'autre part", a-t-il ajouté.

Et d'ajouter: "Le gouvernement espagnol doit être conscient que les soi-disant" frontières authentiques "du Maroc, qui représentent la quintessence de l'expansionnisme marocain, n'ont pas de limites".

Par conséquent, a souligné M. Kheddad, "il y a maintenant une opportunité pour l'Espagne démocratique et son gouvernement progressiste de rectifier cette grande erreur historique et assumer leurs responsabilités historiques, juridiques et morales envers le peuple sahraoui et leurs droits inaliénables à l'autodétermination, à l'indépendance et à la souveraineté permanente sur leurs ressources naturelles".

"Le gouvernement espagnol doit également reconnaître que faire plus de concessions à la politique de chantage que le Maroc a soumis à l'Espagne ne fera qu'encourager le Maroc à persister dans son expansionnisme que le peuple sahraoui continue de souffrir depuis que le Maroc a occupé le Sahara occidental par la force en octobre 1975 avec la complicité des autorités espagnoles de l'époque", a lancé M. Kheddad.

En tout état de cause, explique le responsable sahraoui, la loi marocaine qui vise à annexer les eaux du Sahara occidental n'a aucune base légale et n'est qu'un acte de propagande.

"La communauté internationale, qui n'a jamais reconnu l'occupation illégale par le Maroc de parties du Sahara occidental, ne la considérera que comme une nouvelle tentative désespérée du Maroc pour détourner l'attention de la crise structurelle aiguë subie par le régime marocain", a-t-il affirmé.

Dans ce contexte, M. Kheddad a indiqué que le Front Polisario examinera les mesures adoptées dans le cadre des procédures judiciaires qu'il a présentées au Tribunal de l'Union européenne et suivra avec intérêt les mesures que l'Espagne prendra à cet égard. "Si nécessaire, il n'hésitera pas à soumettre l'affaire au Tribunal international du droit de la mer pour constater que ces lois sont nulles et non avenues", a prévenu M. Kheddad.

Sahara occidental: les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés
  Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 10:55     Catégorie : Monde     Lu : 4 foi (s)   Partagez