Tunisie: Fakhfakh chargé de constituer un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais

Publié le : mardi, 21 janvier 2020 12:21
Tunisie: Fakhfakh chargé de constituer un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais

TUNIS - Le président tunisien Kais Saied a confié à Elyes Fakhfakh, ancien ministre des Finances, la mission de constituer un nouveau gouvernement dans "les plus brefs délais", après le rejet par le Parlement, début janvier, de celui présenté par Habib Jemli.

Elyes Fakhfakh, 47 ans, a été désigné lundi soir chef du futur gouvernement par le président Saied, pour constituer dans "un délai d'un mois non-renouvelable" une équipe susceptible de convaincre un Parlement morcelé.

Le président Saied "a chargé M. Fakhfakh de former un gouvernement dans les plus brefs délais", a indiqué la présidence de la République dans un communiqué, publié par l'agence de presse TAP.

Trois mois et demi après les élections, il s'agit de la deuxième tentative pour former un gouvernement. Un premier formé sous la houlette du parti Ennahdha a été nettement rejeté par les députés le 10 janvier.


Lire aussi: Tunisie : appels à l'unité et à privilégier l'intérêt national


Le gouvernement sortant, dirigé par le Premier ministre Youssef Chahed, en place depuis 2016, gère actuellement les affaires courantes.

En cas de second échec, le pays s'acheminerait vers de nouvelles législatives, repoussant encore les réformes attendues pour relancer l'économie tunisienne.

 

 Le Futur cabinet doit obtenir la confiance d'un Parlement très fractionné 

 

Les élections générales d'octobre dernier ont débouché sur un Parlement très fractionné. La première force parlementaire Ennahda ne contrôle que 54 des 217 sièges de l'assemblée.

La désignation d'Elyes Fakhfakh intervient au terme d'une série de consultations écrites menées par le président Saied avec les partis, les blocs parlementaires, les coalitions à l'ARP (l'Assemblée des représentants du peuple) et d'entrevues avec des responsables des plus importantes organisations nationales ainsi que de certaines personnalités désignées au poste de chef de gouvernement, selon la TAP.

L'article 89 de la constitution tunisienne donne la latitude au président de la République de choisir la personnalité qu'il estime la plus apte à former un gouvernement.

"Par respect de la volonté des électeurs et des électrices aux législatives et aux propositions des partis, des coalitions et blocs parlementaires, le gouvernement à former ne sera pas celui du président de la République, mais celui qui obtiendra la confiance du parlement étant donné qu'un important nombre de députés ont suggéré le nom du chef de gouvernement, et de ce fait le dernier mot revient seul à l'ARP lors de la présentation de tous les membres du gouvernement devant la séance plénière du parlement", souligne la présidence.

Elyes Fakhfakh a été nommé ministre du Tourisme fin 2011 avant de devenir en décembre 2012 ministre des Finances jusqu'en janvier 2014. Ingénieur et manageur formé en France, il est rentré en Tunisie en 2006 après plusieurs années d'expatriation, et il y a dirigé le groupe automobile tunisien Cortel, devenu Caveo.

Il s'est engagé en politique après la "révolution" de 2011, auprès du parti social-démocrate Ettakatol, qui s'était allié à Ennahha au sein du cabinet de "la troïka", jusqu'en 2014. M. Fakhfakh a été candidat à la présidentielle en 2019 au nom de ce parti, mais n'avait convaincu que 0,34% des électeurs au premier tour.

Tunisie: Fakhfakh chargé de constituer un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais
  Publié le : mardi, 21 janvier 2020 12:21     Catégorie : Monde     Lu : 5 foi (s)   Partagez