Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |23/04/2017

USD 1$ in 108.22 in 114.83
EUR 1€ in 116.05 in 123.16
JPY 100¥ in 99.12 in 105.20
GBP in 138.71 in 147.22

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

26/04/2017 10:51

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

MONDE

Espagne : L’arrêt de la Cour de justice de l’UE sur le Sahara occidental doit être appliqué sans plus tarder (organisation agricole)

MADRID - La coordination espagnole des organisations des agriculteurs et des éleveurs a souligné l’importance pour l’Union européenne (UE) d’appliquer sans plus tarder, l’arrêt de la Cour de justice de l’UE de décembre dernier qui exclut le Sahara occidental de l’accord commercial entre l’UE et le Maroc.

Cette organisation a convenu, lors d’une réunion qui a regroupé à Madrid, l’un des responsables de la filière des fruits et légumes de la dite coordination Andres Gongora et la déléguée du Front Polisario en Espagne Khira Bulahi, d’étudier profondément cette question afin que les produits agricoles produits au Sahara occidental ne soient plus exportés illégalement par le Maroc, indique cette organisation dans un communiqué.

La coordination a fait remarquer dans le même document que l’arrêt de la Cour de justice de l’UE n’admet aucune interprétation et qu’il faut l’appliquer sans plus tarder, expliquant par ailleurs que les consommateurs ont également le droit de distinguer entre un produit qui provient du 

Sahara occidental et celui qui vient du Maroc, chose qui est actuellement impossible, affirme-t-on.

Pour ce faire, ajoute-t-on, la commercialisation doit se conformer à l’étiquetage imposé par la législation européenne relative aux fruits et légumes et par conséquent, l’Union européenne doit veiller à ce que les produits qui pénètrent sur le marché européen ne soient pas cultivés dans les territoires du Sahara occidentale et vendus comme s’ils provenaient du Maroc comme cela a été le cas jusqu’à présent.

En outre, la coordination espagnole agricole a exprimé son intention de continuer à travailler sur cette question "qui est de grande importance parce qu’elle a des répercussions sur la situation des marchés européens des fruits et légumes", estimant par ailleurs que c'est une "concurrence déloyale" pour les producteurs de l'UE .

Divers parlements régionaux espagnols ont approuvé ces dernières semaines des déclarations institutionnelles demandant le respect et l’application du récent arrêt de la Cour de justice de l’Union européen qui a clairement signifié que l’accord commercial entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental.

Les parlements de Catalogne, d’Aragon, des îles Baléares, de Navarre, du pays basque, des îles canaries outre des conseils municipaux et des organisations professionnelles comme la confédération intersyndicale avaient demandé, dans leurs déclarations institutionnelles, des entreprises européennes ainsi que du gouvernement espagnol de "respecter et appliquer" l’arrêt de la CJUE, tout en appuyant par ailleurs la solution politique au conflit du Sahara occidental selon la légalité internationale prévoyant un référendum d’autodétermination qui permettrait au peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son avenir . 

Syrie: 24 morts dans l'attentat contre des personnes évacuées (OSDH)

DAMAS - Au moins 24 personnes ont été tuées samedi lorsqu'un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé près de la ville syrienne d'Alep contre des bus transportant des civils et des combattants évacués la veille de localités pro-gouvernementales, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Le kamikaze conduisait une camionnette transportant de l'aide alimentaire et l'a fait exploser près des 75 bus" stationnés à Rachidine, secteur rebelle à l'ouest de la métropole, selon l'OSDH, précisant qu'il y avait aussi "plusieurs dizaines de blessés".

C'est à bord de ces bus que 5.000 personnes avaient été évacuées vendredi de Foua et Kafraya, deux localités loyalistes assiégées par les rebelles armés, en vertu d'un accord qui a permis l'évacuation simultanée de deux localités rebelles assiégés.

Vendredi, plus de 7.000 personnes avaient été simultanément évacuées de Foua et Kafraya (5.000) et des localités rebelles de Madaya et Zabadani (2.200), d'après l'OSDH.

Ces évacuations, les dernières d'une longue série depuis le début il y a six ans du conflit meurtrier en Syrie, sont intervenues vendredi en vertu d'un accord conclu entre le Qatar et l'Iran.

Après leur évacuation à bord de bus, les combattants et civils de Foua et Kafraya auraient dû se diriger, via Alep, vers Damas et la province de Lattaquié (ouest).

Simultanément, et également via Alep, les personnes évacuées de Madaya et Zabadani devaient se rendre dans la province rebelle d'Idleb (nord-ouest).

Mais en raison de désaccords, les personnes évacuées de Foua et Kafraya étaient bloquées à Rachidine, tandis que celles parties de Madaya et Zabadani attendaient encore à Ramoussa, secteur loyaliste également à l'ouest d'Alep.

Au total, plus de 30.000 personnes sont censées être évacuées en deux étapes en vertu de l'accord conclu en mars. 

La Ligue arabe appelle à la désescalade en Syrie

LE CAIRE - La Ligue arabe a appelé samedi à "calmer l'escalade" en Syrie, au lendemain d'une frappe des Etats-Unis visant une base de l'armée syrienne.

Les Etats-Unis ont frappé vendredi à l'aube une base de l'armée syrienne, après une attaque chimique présumée imputée au gouvernement syrien contre la localité rebelle de Khan Cheikhoun (nord-ouest), qui a fait mardi au moins 87 morts. L'agence de presse officielle syrienne Sana a fait état de la mort de neuf civils, dont des enfants, dans des villages environnants dans cette frappe américaine.

"La Ligue refuse les tentatives des puissances régionales et internationales d'engager des luttes politiciennes sur les corps des Syriens, au détriment de la souveraineté syrienne", a indiqué à des journalistes le chef de l'institution panarabe basée au Caire, Ahmed Aboul Gheit, sans nommer les puissances concernées.

"Nous appelons toutes les parties à calmer cette escalade dangereuse que nous suivons, et qui vise à maximiser les gains politiques, sans préoccupation réelle pour la souffrance du peuple" syrien, a-t-il ajouté.

La Conférence internationale estudiantine et juvénile appelle toutes les entreprises et pays étrangers à cesser immédiatement leurs activités illégales au Sahara occidental

DAKHLA (Camps de réfugiés sahraouis) - Les participants à la Conférence internationale estudiantine et juvénile de solidarité avec le peuple sahraoui ont appelé toutes les entreprises et les pays impliqués dans l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental occupé à cesser  "immédiatement" leurs activités, conformément au droit international et des résolutions onusiennes et de l'Union africaine.

Les participants à cette conférence, tenue au camp de Dakhla des réfugiés sahraouis trois jours durant, ont aussi appelé les organisations estudiantines à travers le monde à lancer une campagne internationale de boycott des produits originaires des territoires occupés du Sahara occidental, selon la déclaration finale sanctionnant les travaux de cette conférence entamés mercredi avec la présence de plus de 110 participants étrangers.

Les participants ont également exhorté la communauté internationale à la mise en place d’un mécanisme pour le respect des droits de l'Homme dans les territoires occupés du Sahara occidental, en particulier le droit de manifester, de rassemblement et le droit à la liberté d'expression.

Ils ont critiqué le nombre croissant d'entreprises étrangères impliquées dans les accords commerciaux avec le Maroc incluant les territoires occupés du Sahara occidental, en totale contradiction avec l'avis juridique de la Cour je justice européenne (CJUE) et les résolutions des Nations Unies et de l'Union africaine sur cette question.

Les participants ont également dénoncé les violations systématiques et continues des droits de l'Homme par les autorités d'occupation marocaines contre les civils sahraouis sans défense dans les villes occupées du Sahara occidental, tout en condamnant toute forme de colonisation en Afrique. 

Aviron/Championnats d'Algérie: plus de 100 rameurs au barrage de Boukerdane

ALGER - Près de 120 rameurs, représentent dix clubs prendront part aux championnats d'Algérie d'aviron prévus vendredi et samedi (14-15 avril 2017) au barrage de Boukerdene (Tipasa), a-t-on appris jeudi auprès de la fédération algérienne des sociétés d'aviron et canoë kayak (FASACK). La compétition concernera les catégories cadets-juniors-seniors (garçons-filles), dans deux spécialités, Skiff (un seul rameur) et bateaux courts (deux barreurs), ajoute la source. 

Le Mexique appelle à l'élargissement des prérogatives de la Minurso à la surveillance des droits de l'Homme

MEXIQUE- Le Mexique a appelé à accélérer l'organisation  d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental et à élargir les  prérogatives de la Mission de l'ONU pour l'organisation d'un référendum  d'autodétermination au Sahara Occidental (Minurso) à la surveillance des  droits de l'Homme dans les territoires occupés, rapporte le site sahraoui  Equipe Media.

"Le Mexique a décidé, jeudi dernier, d'adopter les recommandations  présentées par le Parlement au ministère mexicain des Affaires étrangères  portant sur le Sahara Occidental, appelant la communauté internationale à  écouter la voix du peuple sahraoui en permettant à la Minurso d'organiser  un référendum d'autodétermination et à élargir les prérogatives de la  Mission onusienne à la surveillances des droits de l'Homme au Sahara  Occidental", indique la même source.

Dans une réponse écrite au sujet des recommandations présentées par le  Parlement à l'issue de la visite en janvier dernier d'un groupe  parlementaire mexicain aux camps des réfugiés sahraouis en compagnie de  l'ambassadeur sahraoui, Ahmed Moulai Ali, le ministère mexicain des  Affaires étrangères a exprimé son soutien aux efforts du Secrétaire général

de l'ONU et du Conseil de sécurité international pour trouver une solution  à la question du Sahara Occidental à même de garantir au peuple sahraoui  son droit à l'autodétermination.

 

La Tunisie accueillera le 1er sommet mondial sur la responsabilité sociale du 8 au 12 avril

TUNIS- La Tunisie abritera du 8 au 12 avril prochains le  premier sommet mondial sur la responsabilité sociale, auquel prendront part  environ 500 experts issus de 45 pays, a rapporté l'agence de presse  tunisienne (TAP).

Cet évènement placé sous le thème :  "Améliorer l'impact des institutions  de formation sur la Santé de la Population", sera organisé par la faculté  de médecine de Tunis et lÆUniversité Tunis El Manar, en collaboration avec  plusieurs instances internationales, selon l'agence. Environ 500 experts de  45 pays débattront durant 4 jours autour de quatre thèmes principaux,  formant les piliers de la responsabilité sociale (partenariat, compétences,  leadership et accréditation), a précisé la même source.

Remaniement ministériel dans "les prochaines heures" au Mali

BAMAKO - Le président malien Ibrahim Boubacar Keita va  procéder dans "les prochaines heures" à un remaniement ministériel suite  à  la démission du Premier ministre, Modibo Keita, ont rapporté des médias  maliens, rappelant que les parlementaires avaient réclamé la formation d'un  nouvel exécutif.

L'information a été relayée par plusieurs médias, citant des sources  proches du président malien. Ce dernier avait promis un exécutif formé d'au  moins 30% de femmes, comme stipulée dans la loi 2015-052, adoptée par  l'Assemblée nationale le 18 décembre 2015 accordant 30% des postes aux  femmes dans les instances électives et nominatives.

Annoncé pour janvier, ensuite février, puis mars, le changement de  l'équipe gouvernementale aura lieu ce weekend et certaines sources assurent  que le Premier ministre a démissionné mardi, et annoncent  le départ de  plus 10 ministres.

Selon le site MaliActu, l'actuel ministre de la Défense et des Anciens  combattants et 1er vice-président, Abdoulaye Idrissa Maiga, sera  probablement le prochain chef du gouvernement.

Syrie: le Conseil de sécurité de l'ONU saisi pour condamner l'attaque chimique

NEW YORK (Nations-Unies) - Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté mardi un projet de résolution au Conseil de sécurité, condamnant l'attaque chimique en Syrie et appelant à une enquête complète et rapide. Le texte appelle l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à présenter rapidement ses conclusions sur l'attaque qui a fait mardi au moins 58 morts et 170 blessés à Khan Cheikhoun, petite ville de la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie, en zone rebelle.

 

Syrie: les chefs des armées russe et iranienne veulent "poursuivre le combat"

TEHERAN - Les chefs des armées russe et iranienne se sont entretenus samedi au téléphone au sujet des frappes américaines en Syrie, exprimant leur souhait de poursuivre la lutte contre les "terroristes" et leurs soutiens, ont rapporté des médias iraniens.

Le général Mohammad Bagheri et le général Valery Gerasimov "ont condamné l'opération américaine contre une base aérienne syrienne", la qualifiant d'"agression contre un pays indépendant", a indiqué l'agence officielle Irna.

Les frappes américaines "visent à ralentir les victoires de l'armée syrienne et de ses alliés, et à renforcer les groupes terroristes", ont-ils estimé dans un communiqué.

Les deux responsables militaires ont fait part de leur volonté de poursuivre leur coopération militaire "jusqu'à la défaite totale des terroristes et de ceux qui les soutiennent", selon l'agence Mehr.

Plus tôt, le président iranien Hassan Rohani a critiqué son homologue américain Donald Trump. "Ce Monsieur qui a pris le pouvoir aux Etat-Unis prétendait vouloir combattre le terrorisme, mais aujourd'hui, tous les groupes terroristes en Syrie ont fait la fête après l'attaque américaine", a-t-il déclaré.

Une attaque chimique présumée sur la localité de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idleb, a été imputée au gouvernement syrien par Washington, Damas a démenti.

Suite à cette accusation, les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvent en Méditerranée, ont frappé  la base d'al-Chaayrate, dans la province de Homs (centre), par 59 missiles, faisant des morts et d’importantes destructions.

 

Le Cameroun, 10e pays hôte des réfugiés dans le monde

YAOUNDE - Avec quelque 260.000 réfugiés centrafricains et environ 95.000 réfugiés nigérians auxquels s'ajoutent plus de 20.000 réfugiés urbains de plusieurs nationalités, le Cameroun se classe 10e pays hôte des réfugiés dans le monde, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Ce classement se fonde sur les statistiques établies mi-2016 et qui classent la Turquie à la première place mondiale, avec plus de 2,5 millions de réfugiés syriens enregistrés à cette période sur son sol et l'Ethiopie au premier rang africain avec environ 750.000 réfugiés soudanais, sud-soudanais et somaliens déclarés, sur un total global de 21,3 millions de réfugiés dans le monde.