Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |12/03/2017

USD 61$ in 108.56 in 115.18
EUR 1€ in 115.07 in 122.13
JPY 100¥ in 94.02 in 99.79
GBP in 132.00 in 140.09

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

26/03/2017 21:49

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Quelques échos du Festival du Théâtre arabe

ORAN- De nombreux spectateurs férus de théâtre plaident pour l’institution d’un Festival du Théâtre Arabe annuel à Oran et de manière permanente, à l’image du Festival du Film Arabe, surtout que les spectateurs oranais n’ont pas tari d’éloges sur l’excellente organisation de la 9e édition du Festival qui se déroule du 10 au 19 janvier à Oran et Mostaganem.

 

-Nombre d’observateurs redoutaient que les matches de la CAN 2017 ne fassent de l’ombre aux représentations du Festival du Théâtre arabe. Loin de là, les salles où avaient lieu les spectacles n’ont pas désempli, bien au contraire. Le théâtre a son public et la CAN le sien.

 

-Le Festival du Théâtre Arabe est une source d’inspiration. En effet, un étudiant de Lettres Arabes, en panne d’idées pour son mémoire de fin d’études, a décidé  de le consacrer au Festival du Théâtre Arabe.  «  Le Festival a été une aubaine pour moi et m’a donné l’idée pour mon mémoire. De plus, la documentation est abondante et j’ai assisté à toutes les représentations à Oran et quelques unes à Mostaganem », a-t-il dit.

 

-Les membres des différentes délégations arabes présentes à Oran pour le Festival ont déclaré avoir été subjugués par le public algérien.  «  C’est un public fidèle, connaisseur, enthousiaste et demandeur. Il est vrai que les salles de spectacles étaient archi combles tout au long du Festival.

 

-Les photographes de la presse online de  «  The Arab Theater Institute » n’ont pas raté l’occasion de leur présence à Oran pour visiter la ville, et prendre des photos de ses édifices, ses monuments et même de ses habitants afin d’immortaliser leur séjour dans la capitale de l’Ouest.  «  C’est une ville magnifique, très hospitalière, ses habitants sont sympathiques. De plus, on ne dirait pas que nous sommes en Afrique », ont indiqués des membres des délégations jordanienne, koweïtienne et saoudienne qui visitent Oran pour la première fois.

 

-Lors d’une conférence consacrée aux concours d’écriture théâtrale pour les enfants et le grand public, organisés chaque année par  «  The Arabe Theater  Institute», une critique égyptienne, Al Safrawi, a déploré que les valeurs des trois premiers prix pour le concours d’écriture pour grand public soit soient respectivement de 5.000, 4.000 et 3.000 Dollars, alors que les prix des trois

premiers pour le concours d’écriture pour enfants sont de 4.000, 3.000 et 2.000 Dollars. La critique a appelé les organisateurs à corriger le tir et doter les deux concours de prix identiques.