Insertion professionnelle: régularisation de la situation de 460.000 travailleurs

Publié le : mardi, 26 novembre 2019 18:42   Lu : 6 fois
Insertion professionnelle: régularisation de la situation de 460.000 travailleurs

BISKRA- La régularisation du dossier d’insertion de 460.000 travailleurs dans le cadre de l’insertion professionnelle se fera "progressivement durant les 3 ans à venir", a indiqué mardi à Biskra le directeur général de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), Abdelkader Djaber.

Dans une déclaration à la presse en marge de l’inauguration du Salon régional des micros entreprises à l’Ecole régionale des sports olympiques d’El Alia, le même responsable a précisé que l’opération de permanisation concernera dans une première étape, d’ici à fin 2019 plus de 160.000 travailleurs de plus de 8 ans d’ancienneté, et 100.000 travailleurs de plus de 3 ans d’ancienneté dans une seconde phase durant l’année 2020, alors que le reste se fera ultérieurement durant l’année qui suit.

Tous les employés du dispositif d’insertion professionnelle seront insérés, notamment les diplômés de l’université et des instituts recrutés dans le cadre de contrats d'insertion des diplômés (CID) et contrats d’insertion professionnelle (CIP) dont le nombre dépasse les 420.000 travailleurs en plus de 40.000 employés détenteurs de diplômes et dépendant du secteur de la solidarité nationale.

Le même responsable a indiqué que les employés dans le cadre du dispositif d’insertion professionnelle exerçant dans le secteur privé sont aussi concernés par ces mesures.

Il a, à ce titre, assuré que "s’il ne sera pas possible d’insérer cette catégorie d’employés dans le secteur privés ils seront transférés et intégrés dans le secteur public économique".

Evoquant les mécanismes d’emploi mis en place par l’Etat, le même responsable a indiqué que des efforts étaient en cours pour encourager les diplômés des universités à créer des entreprises privées dans des domaines en rapport avec l’innovation, précisant qu’un travail de proximité se fait actuellement pour inciter cette catégorie à s’inscrire dans des programmes de formation supplémentaires s’adaptant au domaine d’activité choisi.

Le DG de l’ANEM s’est longuement étalé sur les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement dans le domaine de l’emploi comme la levée de gel sur plusieurs créneaux d’activité dans les wilayas du sud notamment et la distribution de locaux commerciaux.

Le Salon des micros entreprises de Biskra comme les autres Salons similaires qui seront ouverts à travers d’autres wilayas du pays (Béchar, Annaba, Alger et Djelfa entre autres) a pour but de se rapprocher davantage des micros entreprises créées dans le cadre des dispositifs de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) et la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), selon le même responsable.

Le Salon de Biskra a été organisé à l’initiative de l’ANEM en collaboration avec l’ANSEJ et la CNAC et avec la participation de plusieurs instances publiques comme l’Agence nationale de gestion des micros crédits (ANGEM) et la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos).

Insertion professionnelle: régularisation de la situation de 460.000 travailleurs
  Publié le : mardi, 26 novembre 2019 18:42     Catégorie : Economie     Lu : 6 foi (s)   Partagez