Hausse du trafic maritime et marchandises au port d'Alger au 3e trimestre de 2019

Publié le : jeudi, 21 novembre 2019 18:57   Lu : 13 fois
Hausse du trafic maritime et marchandises au port d'Alger au 3e trimestre de 2019

ALGER- L'entreprise portuaire d'Alger (EPAL) a enregistré "une hausse considérable" du trafic maritime et marchandise traitées durant le 3e trimestre de 2019 par rapport à la même période de 2018, a indiqué à l'APS un responsable à l'EPAL.

Un total de 554 navires ont accosté au port d'Alger durant le 3e trimestre de 2019 dont 519 commerciaux, soit une hausse de 2,9% par rapport au 3e trimestre de 2018, a fait savoir le responsable à la Direction de l'Information, Aissa Chenouf, en marge de la 4ème édition du Salon international du transport et de la logistique (Logistical 2019).

La TJB (tonnes jauge brute) des navires est passée de 7,7 millions tonneaux durant le 3e trimestre de 2018 à 7,8 millions tonneaux durant la même période de 2019, avec une hausse considérable de l'ordre de 6,2% étant donné que les navires accueillis sont d'une grande taille.

Cette hausse est le résultat directe des efforts consentis visant l'amélioration des procédures par l'EPAL, a-t-il indiqué, ajoutant que sur la base des données, il a été réalisé un total de 3 millions tonnes durant ce trimestre, soit une hausse de 6,3% par rapport à la même période de 2018.

Le trafic des voyageurs a augmenté de 12,3 % passant de plus de 186.000 voyageurs en 2018 à près de 209.000 voyageurs en 2019.

Quant au trafic des véhicules, il a augmenté de 8,2 % passant de plus de 64.000 véhicules en 2018 à plus de 69.000 véhicules durant le dernier trimestre 2019.

Pour M. Chenouf, cette augmentation du nombre des voyageurs via le port d'Alger constitue un indicateur "positif" des efforts consentis visant à simplifier les mesures et à faciliter l'accueil et le transit pour les passagers, après la mise en service de la nouvelle station.

Concernant la rentabilité du port, une légère augmentation de la durée moyenne d'attente des navires avant accostage a été constatée durant le dernier trimestre de 2019, passant de 0,82 jour en 2018 à 1,06 jour en 2019.

La durée d'attente concerne essentiellement les céréaliers, les porte-conteneurs, les cargos et les navires pétroliers. Par ailleurs, la durée d'accostage des navires traités par l'entreprise a baissé de 2 %.

L'activité portuaire de l'entreprise est stable depuis début 2019 vu la concrétisation des objectifs fixés et la hausse du volume des activités.

 

Hausse du trafic maritime et marchandises au port d'Alger au 3e trimestre de 2019
  Publié le : jeudi, 21 novembre 2019 18:57     Catégorie : Economie     Lu : 13 foi (s)   Partagez