Djellab relève l’importance de donner une valeur ajoutée à la datte algérienne

Publié le : mardi, 19 novembre 2019 10:54
Djellab relève l’importance de donner une valeur ajoutée à la datte algérienne

BISKRA - Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a mis l'accent lundi à Biskra sur l’importance de "donner une valeur ajoutée" à la datte algérienne au regard de sa "qualité supérieure."

Dans une conférence de presse conjointe avec les ministres de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche et des Ressources en Eau, M. Djellab a considéré que "cette valeur ajoutée s’obtient par la certification et la qualité de l’emballage permettant d'assurer une marge bénéficiaire à l’opérateur étranger devant commercialiser ce produit".

"Nous ne devons pas continuer à dévaloriser la qualité de la datte algérienne par rapport à celles des autres pays", a indiqué le ministre, relevant que ce produit "symbole et de qualité ne doit en aucun cas atteindre les marchés étrangers à un prix inférieur à 2,5 euros le kilogramme", car, a-t-il dit, ceux qui l’exportent à un prix inférieur, comme l’indiquent certaines données, "privent la datte algérienne de sa valeur ajoutée" au moment où le marché mondial "se montre prometteur pour la datte algérienne vu sa qualité".

Le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Cherif Omari, a affirmé, de son côté, que 40 % de la production nationale de dattes qui avoisine 12 millions de quintaux sont assurés par la wilaya de Biskra et se caractérise par "sa qualité supérieure ce qui facilite sa pénétration dans le marché mondial dans le cadre de la diversification des exportations."


Lire aussi: Vers la création d’un système de contrôle pour faciliter l’exportation des dattes


M. Omari a insisté, à ce propos, sur l’organisation de diverses filières agricoles.

Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamam a souligné, pour sa part, qu'un travail concerté entre les deux secteurs (l’hydraulique et l’agriculture) vise à "exploiter rationnellement et par le recours aux technologiques modernes les eaux souterraines et superficielles", avant de rappeler les facilités accordées aux agriculteurs pour l’exploitation de l’eau en irrigation agricole.

Les ministres de l’Agriculture, du Développement Rurale et de la Pêche, du Commerce et des Ressources en eau ont présidé lundi à Biskra l’ouverture de la 5ème édition du salon international des dattes qui se tient pendant trois jours à l’école régionale des sports olympiques de la capitale des Ziban.

 

Djellab relève l’importance de donner une valeur ajoutée à la datte algérienne
  Publié le : mardi, 19 novembre 2019 10:54     Catégorie : Economie     Lu : 24 foi (s)   Partagez