Accostage au port d’Alger du premier navire algérien transportant de la poudre de lait

Publié le : vendredi, 08 novembre 2019 10:00   Lu : 80 fois
Accostage au port d’Alger du premier navire algérien transportant de la poudre de lait

ALGER- Le premier navire algérien transportant de la poudre de lait importée a accosté jeudi au port d’Alger avec à son bord  20 conteneurs de 1.000 tonnes de poudre de lait, dans le cadre de la réduction du recours aux opérateurs étrangers pour le transport de marchandise, et par là, réaliser l’économie de devises au profit du Trésor public.

Cet accostage a fait l’objet d’une cérémonie en présence du ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba, du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Cherif Omari et du ministre du Commerce, Said Djellab.

Cette opération s’inscrit en droite ligne d’un accord-cadre signé par le Groupe public de transport maritime (GATMA) avec l’Office Algérien Interprofessionnel des Céréales (OAIC) et l'Office National Interprofessionnel du Lait et des produits laitiers (ONIL) pour le transport de marchandises par l’opérateur national.

Lors d’un point de presse tenu en marge de cette cérémonie, M. Kouraba a fait savoir que "cette opération est la traduction sur le terrain" des directives du Premier ministre, Nourredine Bedoui, et ce dans le but de réduire les transferts de devises induites par l’importation de produits alimentaire.

En effet, Selon M. Kouraba, le recours à des opérateurs étrangers en matière de transport maritime augmente les dépenses du Trésor public et nuit aux efforts de l’Etat dans l’optique de réduire les dépenses publiques.

"A partir de ce constat, en coordination entre notre département et le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, il a été procédé à la mise en place de cadres juridiques et de cadres de travail communs qui se traduisent aujourd’hui grâce à cette coopération fructueuse que nous étendrons à plusieurs autres secteurs en réponse aux besoins de développement économique", a indiqué M. Kouraba.

Selon lui, le recours à l’opérateur public en matière de transport maritime a pour but d’approvisionner le pays en produits de base de grandes consommations, "de manière pérenne en exploitant les capacités et les expertises nationales en matière de transport maritime de marchandises".

Lors du même point de presse, M.Omari, a indiqué que cette opération s’inscrivait dans le cadre du renforcement de l’équilibre budgétaire et que d’autres cargaisons suivront, notamment à travers le transport de céréales en collaboration avec l’OAIC.

"Des procédures d'adaptation des navires de transport destinés aux céréales sont en cours, notamment afin d’apporter une valeur ajoutée au transport et aux services mais aussi pour contribuer à la rationalisation des importations", a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre du Commerce a fait savoir que que des opérations d’export s’appuyant sur la flotte nationale de transport de marchandise sont prévues prochainement.

"Pour ce faire, le ministère du Commerce a conclu un accord avec GATMA afin que ce Groupe public soit notre principal partenaire dans les opérations d’export", a souligné M. Djellab, rappelant les opérations d’export que réalise le ministère avec le Groupe public Logitrans concernant l’export de produits nationaux par route, notamment vers le Niger et le Mali.

Accostage au port d’Alger du premier navire algérien transportant de la poudre de lait
  Publié le : vendredi, 08 novembre 2019 10:00     Catégorie : Economie     Lu : 80 foi (s)   Partagez