La gestion des déchets "doit être un défi économique à relever"

Publié le : jeudi, 07 novembre 2019 18:07   Lu : 70 fois
La gestion des déchets "doit être un défi économique à relever"

BOUIRA– La gestion des déchets ménagers n’est plus perçue comme véritable casse-tête pour la société, mais elle doit être plutôt un défi économique majeur pour l’Algérie, a souligné jeudi à Bouira la ministre de l’Environnement, et des Energies renouvelables, Mme Fatma Zahra Zerouati.

Dans une allocution faite en marge d’une journée d’étude organisée à l’Institut de la formation professionnelle Saiki Mohamed de Bouira, sous le thème "La lutte contre la pollution atmosphérique", la ministre a mis l’accent sur l’implication de toutes les parties dans ce nouveau défi, notamment la société civile, qui, a-t-elle insisté, "demeure un véritable partenaire pouvant œuvrer sérieusement à préserver l’environnement".

"La société civile est à la fois partenaire et contrôleur. Elle aide toujours les autorités locales à mettre en œuvre toutes les démarches capables d’améliorer le cadre environnemental et de vie des populations via une gestion durable des déchets", a encore souligné Mme Zerouati, qui a présidée cette rencontre organisée en collaboration avec la société "Brum Algérie".

Pour la prise en charge de cette question, le ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables prévoit d’organiser d’ici à la fin du mois en cours une rencontre nationale, qui sera animée par des experts en environnement et en économie afin de sensibiliser et d’informer sur l’importance du recyclage des déchets.

"Actuellement nous travaillons avec toutes les wilayas du pays pour voir le nombre exacte de jeunes porteurs de projets de recyclage des déchets afin de les sensibiliser, de les accompagner et de les encourager à investir dans ce domaine de gestion des déchets", a expliqué Mme Zerouati.

Via cette rencontre, "nous voulons créer de petites entreprises de recyclage capables de leur confier cette tâche de gestion des déchets. Des centaines de postes d’emploi seront également créés pour les jeunes de chaque wilaya", a fait savoir la ministre, qui a honoré et remis des cadeaux à une dizaine d’agents d’entretien de Bouira en guise d’encouragement et de reconnaissance de leurs efforts.

L’environnement s’est beaucoup amélioré dans la wilaya de Bouira, qui a remporté la quatrième place du prix national "La wilaya la plus propre", s’est réjoui Mme Zerouati, qui a remercié par la même les efforts des autorités locales de la wilaya à leur tête le wali Mustapha Limani pour leurs efforts visant à préserver l’environnement.

A propos de la gestion des déchets, la ministre a appelé toutes les municipalités à en tirer profit afin de renforcer ses revenus et ses capacités financières. "Des experts travaillent en vue d’aider les municipalités à renforcer leurs revenus via la gestion des déchets. Il y’a un travail participatif en ce sens avec les partenaires privés et les entreprises", a-t-elle fait savoir.

Cette question sera également au centre de la prochaine rencontre nationale, qui, a-t-elle dit, "sera une journée d’encadrement et d’information pour les jeunes et aux petites entreprises spécialisées dans le recyclage des déchets".

 "Nous savons tous que le recyclage et les nouveaux métiers verts nécessitent la conjugaison des efforts de toutes les parties, dont les différents ministères, la société civile ainsi que tous les directeurs d’exécutif afin de pouvoir examiner et pouvoir lancer ces projets de recyclage, "dont les résultats seront probants", a ajouté Mme Zerouati.

Pour les déchets industriels et médicaux, la même responsable a expliqué qu’il existe des lois strictes et des conventions internationales que l’Algérie respecte afin de préserver l’environnement et la santé des populations. "C’est les déchets ménagers quotidiens que nous devons prendre en charger pour les gérer et les recycler, tandis que les déchets industriels et médicaux, il existe des lois strictes ainsi que des conventions internationales à respecter".

"Donc toutes les usines et sociétés industrielles doivent se conformer aux normes environnementales, dont l’objectif principal reste la prévention", a insisté l’hôte de Bouira. Pour ce qui est des déchets et poussières provenant des carrières, la ministre a expliqué par ailleurs qu’il y’avait de véritables efforts entre son département et le ministère de l’industrie afin de trouver des solutions idoines.

La gestion des déchets "doit être un défi économique à relever"
  Publié le : jeudi, 07 novembre 2019 18:07     Catégorie : Economie     Lu : 70 foi (s)   Partagez