Création d'une agence pour gérer l'exploitation du corail

Publié le : lundi, 04 novembre 2019 15:13   Lu : 5 fois
Création d'une agence pour gérer l'exploitation du corail

ALGER- Une agence nationale chargée de la gestion et de l'exploitation du corail a été créée depuis "une vingtaine de jour", a annoncé lundi à Alger un haut cadre du ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, le directeur général de la pêche et de l'aquaculture au ministère, Taha Hamouche, a expliqué que la mise en place de cette nouvelle agence visait la meilleure gestion possible de l'exploitation du corail, dont l'ouverture, décidée en 2015 par les pouvoirs publics, est "imminente", sans préciser l'échéance.

S'agissant de la pêche du thon rouge, réglementée par une instance internationale, M. Hamouche a réitéré le désire de l'Algérie à augmenter son quota de pêche pour atteindre les 2.000 tonnes au cours des prochaines années.

L'Algérie s'est octroyée cette année un quota de 1.455 tonnes de thon rouge, pêchés en 20 jours au lieu de 30 jours de la campagne", a-t-il indiqué, ajoutant que cette quantité atteindra 1.655 tonnes en 2020 pour enfin atteindre les 2.000 tonnes" à l'avenir.


Corail: les conditions de transactions définies par un arrêté interministériel (JO) 


Cette demande d'augmentation de son quota en thon rouge, sera faite par l'Algérie à l'occasion de prochaine la réunion de l'instance internationale de la gestion du Thon, prévue fin novembre courant à Madrid.

Estimant que la pêche en Algérie était "artisanale à 70 %", M. Hamouche a indiqué que l'élargissement de la zone économique exclusive du pays fin 2018 va lui permettre pêcher en haute mer.

Pour ce faire, il est nécessaire de procéder, selon lui, à la formation des pêcheurs algériens et à la constitution d'une flottille capable d’aller chercher ces ressources en haute mer et à des profondeurs importante.

Concernant la hausse permanente du prix de la sardine, M. Hamouche a estimé que cela refletait un "déséquilibre" entre l'offre et la demande, ajoutant que "la solution consiste à booster la production du poisson d'eau douce".

 

 

 

 

 

Création d'une agence pour gérer l'exploitation du corail
  Publié le : lundi, 04 novembre 2019 15:13     Catégorie : Economie     Lu : 5 foi (s)   Partagez