ZLECAf: fournir plus d'efforts pour finaliser les questions en suspens

Publié le : jeudi, 24 octobre 2019 18:12   Lu : 3 fois
ZLECAf: fournir plus d'efforts pour finaliser les questions en suspens

ALGER- Le ministre du Commerce Said Djellab a affirmé jeudi à Addis-Abeba (Ethiopie) que des efforts supplémentaires doivent êtres consentis pour finaliser les questions en suspens et qui pèsent sur le processus de mise en œuvre de la  Zone de libre échange africaine (ZLECAf) notamment, les règles d'origine et le seuil minimum des engagements  sur le commerce des services.

Intervenant lors des travaux de la première réunion du Conseil des ministres africains du commerce de la ZLECAf, tenue à Addis-Abeba, M. Djelab a indiqué que les intenses réunions des institutions de la ZLECAf organisées tout au long des années précédentes ont permis de réaliser des avancées considérables, ajoutant que des efforts supplémentaire restent à consentir pour finaliser les questions en suspens.

Il a affirmé que la réunion d'aujourd'hui constitue en soi "une réussite et représente le fruit d'un dur labeur de tout un chacun".

"Notre présence aujourd’hui, à l'occasion de la toute première réunion du Conseil des ministres africains du commerce en compagnie de mes chers collègues et ministres et hauts fonctionnaires, traduit notre attachement à contribuer à l'achèvement de l'édifice que nous avions contribué à son élaboration et à son murissement depuis plusieurs années" a-t-il dit.

Et d'ajouter: "Notre conviction est d'autant guidée par la volonté commune d’aller vers le renforcement d’un commerce intra-africain basé sur la complémentarité et orienté vers un objectif commun qui consiste à réaliser la prospérité et le développement de nos économies respectives et la prospérité de nos populations".

M.ppeler que l'Algérie figurait parmi les premiers signataires de l'Accord instituant la ZLECAf lors de la 10ème session extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement, tenue le 21 mars 2018 à Kigali (Rwanda), ajoutant que l'Algérie s’est engagée solennellement, lors de la tenue du dernier Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement le 7 juillet 2019 à Niamey, pour entamer le processus de ratification de l’Accord ZLECAf.

 

                                                                                                          "L'intégration économique de l'Algérie dans l'espace continental est un choix stratégique" 

 

L'Algérie avait organisé le 7 octobre passé à Alger, une Conférence nationale à laquelle ont pris part entres autres, le Commissaire au commerce et à l'industrie M. Albert Muchanga et la directrice du Bureau de la CEA pour l'Afrique  du Nord,Mme Lilia Naas, et ce, en application des décisions de la précédente réunion des ministres africains du commerce et celles du Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernements, relatives à l'organisation d'actions de vulgarisation de l'Accord instituant la ZLECAf et le lancement de consultations nationales pour la mise en place d'une stratégie nationale de mise en œuvre de cette zone,  "A l'occasion de cette Conférence -qui a enregistré la participation de plus de 850 personnes, entre opérateurs économiques de tous secteurs confondus, de chercheurs et universitaires algériens, de représentants des différentes institutions nationales, régionales et internationales et des start-up, l'opportunité m'a été offerte pour signaler que le choix de l'intégration économique de mon pays dans l'espace continental est un choix stratégique et irréversible qui passe impérativement par le développement du commerce intra-africain et le partenariat" a-t-il expliqué.

Il a affirmé que les riches débats et les instructives discussions qui ont suivi les présentations ont conclu que l'investissement et le commerce demeurent des éléments clés pour soutenir une bonne croissance et un développement économique durable.

"Conscient que ce Conseil des ministres est un espace décisionnel réservé aux Etats Parties, toutefois, il ne devrait pas constituer une rupture avec l'esprit du travail collégial et inclusif qui a prévalu nos travaux jusqu'à présent." a conclut le ministre.

ZLECAf: fournir plus d'efforts pour finaliser les questions en suspens
  Publié le : jeudi, 24 octobre 2019 18:12     Catégorie : Economie     Lu : 3 foi (s)   Partagez