Une convention pour impliquer les start-up dans le développement du e-paiement

Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 16:56   Lu : 84 fois
Une convention pour impliquer les start-up dans le développement du e-paiement

ALGER - Le Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE Monétique) a signé jeudi une convention avec l’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques (ANPT) dans l’objectif d'impliquer les start-up dans le développement du e-paiement en Algérie.

Paraphé par l'administrateur du GIE Monétique, Madjid Messaoudene et le directeur général de l'ANPT, Abdelhakim Bensaoula, cette convention permettra notamment de développer des projets en rapport avec l’intégration du e-paiement dans les sites web marchands.

Il s’agit de référencier au niveau des banques les start-up qui travaillent dans le développement du e-paiement et qui peuvent apporter une valeur ajoutée dans l’écosystème de la monétique en Algérie, a précisé M. Messaoudene dans une déclaration à la presse.


Lire aussi: La généralisation du e-paiement tributaire de la lutte contre l'économie informelle 


Lorsqu’une banque a besoin d’une entreprise qui active dans un domaine qui a trait au paiement électronique, elle aura des références déjà agréées au niveau de la GIE monétique, a-t-il expliqué.

La convention a été signée en marge d'une rencontre sur le développement du paiement sur Internet en Algérie et qui a regroupé les différents acteurs intervenant dans le processus d'intégration d'un commerçant dans la plateforme interbancaire du paiement électronique (banquiers, hébergeurs, opérateur de télécom, logistique, livraison..).

Cette rencontre, organisé par le GIE-Monétique en collaboration avec l’ANPT, a été l'occasion d'examiner les difficultés rencontrées par les acteurs du domaine notamment les sites web-marchands et identifier les contraintes à lever.

 

Un portail Internet dédié aux web marchands

 

Dans ce sens, M. Messaoudene a regretté que malgré la promulgation de la loi relative au e-commerce en mai 2018, il n'y a actuellement qu’un seul web marchand autorisé par le GIE Monétique à intégrer le paiement par Internet dans son site de vente des biens en ligne. 

"Nous voulons communiquer davantage avec les web marchands afin de connaître leurs soucis et améliorer notre collaboration afin de faciliter leur intégration (dans la plateforme de l’e-paiement)", a-t-il noté.

L'administrateur du GIE Monétique a annoncé, à cet égard, un projet en perspectives visant à lancer un site électronique dédié aux web marchands qui veulent intégrer l’e-paiement dans leurs services. Jusque-là, les demandes d’intégration se font au niveau des banques.

"Nous avons audité le process actuel, et nous avons trouvé que sa configuration frêne le développement de ce créneau. Pour beaucoup de web marchands, il est contraignant de venir à Alger et suivre à chaque fois les étapes d’avancement de leurs demandes", souligne-t-il.


Lire aussi: E-paiement : hausse "significative" des transactions attendue en 2019


Dans un pays-continent comme l’Algérie, il est indispensable de créer un portail web pour les accompagner et suivre toutes les démarches sans avoir besoin de se déplacer, a ajouté M. Messaoudene.

Selon les chiffres avancées lors de la rencontre, le montant des transactions e-paiement effectuées entre janvier et septembre 2019 est de 323,9 millions de dinars, pas loin du montant enregistré en 2018 (332,5 millions de dinars).

Durant les neuf premiers moins de l’année en cours, 142.507 transactions ont été effectuées, réparties sur les secteurs des télécom (100.348 transactions), électricité/Eau (29.801), assurances (6.207), prestations de services (3.582), transport (2.122) et les services administratives (2.122).

Une convention pour impliquer les start-up dans le développement du e-paiement
  Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 16:56     Catégorie : Economie     Lu : 84 foi (s)   Partagez