Economie circulaire: une feuille de route présentée prochainement au gouvernement

Publié le : lundi, 14 octobre 2019 18:02   Lu : 13 fois
Economie circulaire: une feuille de route présentée prochainement au gouvernement

ALGER - Une feuille de route visant le développement de l’économie circulaire en Algérie sera présentée prochainement au gouvernement, a indiqué lundi à Alger la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati.

Intervenant lors des premières assises nationales sur l’économie circulaire, la ministre a précisé que cette feuille de route, inspirée de la Stratégie nationale de gestion intégrée des déchets (SNGID 2035), a été élaborée par des experts nationaux et étrangers, en s’appuyant sur l’expertise d’un bureau d’études international et en s’inspirant des expériences de neuf pays leaders dans ce domaine.

Ce plan de travail comporte sept axes principaux et 86 opérations, a-t-elle expliqué.

Ces experts se sont référés aux résultats des trois assises régionales, organisées depuis la fin 2018 respectivement à Blida, Boumerdes et Ghardaïa, et auxquelles ont pris part plus de 1.500 spécialistes, représentant des départements ministériels, des producteurs locaux, des agents économiques publics et privés, des experts et chercheurs et des associations.


Lire aussi: Une feuille de route pour l'économie circulaire sera lancée début octobre 


Les travaux de ces assises ont abouti à l’élaboration de près de 300 recommandations, qui ont été présentées lundi aux participants aux assises nationales.

Des commissions intersectorielles, composées d’experts et de compétences avérées, seront mises en place au niveau des ministères pour la mise en œuvre de cette démarche, une fois adoptée par l’éxécutif, a-t-elle avancé.

Détaillant les sept enjeux et axes prioritaires de la feuille de route, le secrétaire général du ministère l'Environnement, Kamel Eddine Belatrache, a indiqué qu’il s’agit de donner une place à l’économie circulaire aux niveaux local et national à travers la sensibilisation des décideurs et des porteurs de projets sur son importance, de développer sa culture et d’encourager l’innovation en la matière.

 

Valorisation des déchets: un gain annuel de 40 mds DA

 

Il s’agit également de rationaliser l’utilisation des ressources naturelles et de développer les énergies renouvelables, de développer les pratiques d’une agriculture et d’une alimentation durables, de soutenir la construction durable et maîtriser l’expansion urbaine en consacrant le modèle des villes vertes et des villes durables, d’améliorer la gestion intégrée des déchets et d’encourager le tri en amont.

L’économie circulaire représente un modèle économique visant la production de marchandises et de services en minimisant la consommation des matières premières comme l’eau et l’énergie, mais également une diminution significative des déchets à travers la limitation des chaines des matières.

Elle permet ainsi de remédier aux impacts négatifs du modèle linéaire qui repose sur une consommation effrénée de l’énergie et de l’eau, ce qui contribue à l'accroissement de la production des déchets et au gaspillage des ressources naturelles.


Lire aussi: Valorisation des déchets: une activité naissante, mais porteuse et prometteuse pour les jeunes investisseurs


Soulignant l’orientation progressive de l’Algérie vers l’adoption de l’économie circulaire, afin d’atteindre les objectifs du développement durable, Mme Zerouati a noté que l’engagement du gouvernement dans cette voie "se traduisait clairement dans les mesures inscrites dans le projet de loi de finances 2020 qui a accordé des incitations pour la création de nouvelles entreprises répondant aux exigences de l’économie circulaire".

Elle a, d’autre part, avancé que la Salon International de l’Environnement et des Energies Renouvelables (SIERRA 2020) sera justement dédié aux entreprises naissantes dans le domaine de l’économie circulaire.

La quantité des déchets produits en Algérie a substantiellement progressé ces dernières décennies pour atteindre 34 millions de tonnes en 2016, dont 13 millions de tonnes de déchets ménagers. Cette quantité devrait passer à 73 millions de tonnes en 2035.

La valorisation de ces déchets offrira à l'Algérie un gain économique de 40 milliards de DA annuellement et pourrait générer 100.000 emplois, dont 40.000 emplois directs, a indiqué la ministre lors de cette rencontre coïncidant avec la journée arabe de l’environnement, célébrée le 14 octobre de chaque année, et organisée cette année autour du slogan: "Nos déchets: des gisements perdus".

Economie circulaire: une feuille de route présentée prochainement au gouvernement
  Publié le : lundi, 14 octobre 2019 18:02     Catégorie : Economie     Lu : 13 foi (s)   Partagez