Print this page

Salon de la femme au foyer productrice: des artisanes en quête de commercialisation 

Publié le : mercredi, 09 octobre 2019 18:42   Lu : 122 fois
  • Partagez
Salon de la femme au foyer productrice: des artisanes en quête de commercialisation 

ALGER - Le Salon de la femme au foyer productrice de la wilaya d'Alger connait "une participation distinguée" des femmes artisanes ayant relevé tant de défis pour acquérir des compétences en matière d'artisanat dans divers domaines, des femmes qui se partageant un seul souci: l'absence d'espaces permanents pour la commercialisation de leurs produits.

La plupart des femmes prenant part à la 6è édition de cette manifestation ,organisée du 28 septembre au 12 octobre en cours au niveau du Centre culturel Mustapha Kateb d'Alger, ont affirmé que l'organisation de ces salons leur permettaient souvent de se rapprocher du public, sans pour autant avoir un effet à long terme au vu de l'absence d'espaces réels et permanents pour la commercialisation de leurs différents produits.  

Diplômée du Centre de formation professionnelle d'Oued Koriche, et artisane en arts plastiques et graphisme, Mme Kaci Nouha, a affirmé que les difficultés auxquelles fait face cette catégorie étaient liées "à la quasi absence d'un marché d'emploi et des débouchés commerciaux pour leurs produits traditionnels".


Lire aussi: Des experts européens à Bouira pour promouvoir le rôle de la femme rurale dans la filière oléicole


Bien qu'elle soit de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques, Nouha redouble d'efforts pour améliorer et diversifier ses compétences artistiques en vue de renforcer ses chances d'accès au monde du travail et d'avoir une ressource financière permanente.

De même pour Ben Djeddou Aicha, une autre femme artisane qui en dépit de son cancer du sein, "garde son espoir en un avenir meilleur".

Mme Ben Djeddou espère trouver, aussi, un local lui permettant d'être autonome et de réaliser davantage de ventes, évoquant, à ce propos, la cherté des matières premières utilisées dans son activité, un problème à propos duquel l'ensemble des femmes participantes à ce salon ont appelé les autorités concernées à prendre en considération en vue de les aider à développer leurs compétences.

             

Des cellules de proximité pour soutenir les artisans au foyer

 

Pour sa part, Mme Chehma Selma, cadre au département de la Famille et de la Cohésion sociale au sein de la Direction de l'action sociale et de la solidarité de la wilaya d'Alger a indiqué dans une déclaration à l'APS que l'organisation de tels salons avait pour objectif d'élargir le réseau relationnel des artisans au foyer et de les présenter au public, et ce pour les insérer au marché d'emploi à travers les différentes structures et leur faire connaitre les dispositifs disponibles qui peuvent leur permettre de créer leurs entreprises.           

Cette catégorie est souvent orientée vers ces structures à travers les cellules de solidarité réparties à travers cinq (05) circonscriptions de la wilaya d'Alger, a-t-elle indiqué, ajoutant que ces dames pourraient se rapprocher de la commune de leur résidence pour connaitre davantage sur les cellules existant au niveau des communes de Bech Djerrah, El Mouradia, Chéraga, Oued Koriche et les Eucalyptus.

La DAS a mis au point dernièrement une nouvelle formule d'aide en faveur des artisanes au foyer n'ayant aucun revenu en leur octroyant des équipements en fonction de la nature de l'activité qu'elles exercent, a-t-elle annoncé.          

Dans ce cadre, poursuit Mme. Chahma, 18 aides ont été octroyées comme première tranche en faveur des femmes spécialisées dans la broderie, les gâteaux et la cuisine traditionnelle.


Lire aussi: Programme de formation des femmes alphabétisées au niveau national


L'organisation du salon de la femme au foyer productrice qui se poursuivra jusqu'à la fin de l'année constitue une opportunité pour les femmes cherchant à promouvoir leur produit et acquérir une expérience en marketing, a-t-elle fait savoir.

Et de rappeler que la plupart de ces femmes ont acquis une expérience avérée dans plusieurs domaines sans passer par les centres de formation ou les associations. Des attestations de formation leur ont été attribuées dans le cadre de "la formation par l'apprentissage" au niveau des différents centres de formation de la wilaya.

La rentrée professionnelle de cette année (29 septembre) a été marquée par l'ouverture de 1980 postes de formation pour les femmes au foyer, a fait savoir Mme. Chahma, rappelant la prolongation de la période des inscriptions au titre de l'année professionnelle 2019/2020 au 15 octobre en cours.

Ces attestations leur permettent  d'accéder aux différents dispositifs d'aide pour la création des petites entreprises.

Salon de la femme au foyer productrice: des artisanes en quête de commercialisation 
  Publié le : mercredi, 09 octobre 2019 18:42     Catégorie : Economie     Lu : 122 foi (s)   Partagez