Le lancement du PNR traduit une "volonté politique forte" de préserver le patrimoine végétal

Publié le : mardi, 01 octobre 2019 18:27   Lu : 14 fois

ALGER - Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche et du Développement rural, Cherif Omari, a indiqué mardi à Alger, à l'occasion du lancement du Programme national de reboisement, que cette opération traduisait la "volonté politique forte" qui a consacré la stratégie de préservation du patrimoine végétal et forestier.

En donnant le coup d'envoi du Programme national de reboisement (PNR), lors d'une Journée d'information sur "le Barrage vert face aux changements climatiques", en présence des ministres de plusieurs secteurs et de représentants d'organisations internationales en Algérie, M. Omari a précisé que cette manifestation réunissant différents acteurs sectoriels et chercheurs, relancera le projet pionnier de Barrage vert réalisé dans les années 1970 par les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) sur une superficie de trois (3) millions d'hectares et une longueur de 1.500 km.

Le Programme national de reboisement s'inscrit dans le cadre des instructions du Premier ministre, Noureddine Bedoui, qui avait décidé le 21 septembre dernier de relancer le Barrage vert, a-t-il souligné, précisant que son étude avait été confiée au Bureau national d'étude pour le développement rural (BNEDER).

Grâce à sa démarche stratégique reposant sur la protection des ressources naturelles contre la désertification et la préservation des terres, l'Algérie a réussi à porter son couvert forestier à 1.250.000 hectares et à augmenter le taux national de reboisement de 11 à 16 %, a fait savoir le ministre.

Ces réalisations entrent dans le cadre des objectifs des Nations unies pour atteindre 150 millions d'hectares d'espaces verts d'ici à 2020 et 350 millions d'hectares d'ici à 2030.

M. Omari a en outre expliqué que le PNR prévoyait une batterie d'initiatives et d'activités à travers la création, au niveau du ministère, d'un service permanent relevant de la Direction générale des forêts (DGF) supervisant trois (3) organes, dont un organe consultatif multisectoriel comprenant tous les acteurs et une entreprise chargée de la mise en œuvre du programme sur le terrain.

Par ailleurs, interrogé en marge de la Journée d'information sur le soutien financier destiné à cette opération, M. Omari a affirmé que "l'opération aura tout l'appui nécessaire de l'Etat, dont l'appui financier et le transport, à travers une entreprise chargée de la réalisation du gros œuvre du Barrage vert dont le nom sera annoncé prochainement".

Les secteurs concernés s'emploieront à pallier les insuffisances relevées par le passé, grâce aux moyens scientifiques et techniques disponibles aujourd'hui, a poursuivi le ministre.

Des membres du Gouvernement, d'anciens ministres, des intervenants du secteur des forêts, des représentants d'organisations internationales et d'associations nationales et des acteurs économiques ont participé à la rencontre.

Le lancement du PNR traduit une "volonté politique forte" de préserver le patrimoine végétal
  Publié le : mardi, 01 octobre 2019 18:27     Catégorie : Economie     Lu : 14 foi (s)   Partagez