Print this page

Stratégie nationale pour l’économie bleue "SNEB 2030" : impérative adaptation du cadre juridique

Publié le : mercredi, 25 septembre 2019 16:15   Lu : 2 fois
  • Partagez

 

TIZI-OUZOU - La concrétisation de la stratégie nationale pour l’économie bleue "SNEB 2030" nécessite impérativement l’adaptation du cadre juridique, a affirmé mercredi à Tizi-Ouzou le directeur local de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH), Abdelhafid Belaïd.

S'exprimant lors d’un point de presse à propos de la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’économie bleue "SNEB 2030" dans le cadre de la coopération avec l’Union européenne, M. Belaïd a évoqué "des situations de chevauchement de prérogatives entre différentes lois sectorielles et, parfois même, avec des lois sans textes d’application" ce qui nécessite "l'adaptation du cadre juridique, notamment, la réglementation sectorielle".

Une réalité qui, "si elle persiste, freinera la réalisation de cette stratégie", a averti le responsable local, indiquant que la réalisation de plusieurs projets au niveau de la wilaya, - à l’exemple du projet de "Air marine d’Azzefoun" déposé depuis quatre ans par une association qui bute sur une disposition réglementaire exigeant qu’il soit déposé par une institution publique-, ainsi que des demandes d’armateurs désirant se lancer dans l’aqua-tourisme sont toujours pendants".

C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, "il est impératif de procéder à la révision de la réglementation sectorielle pour permettre l’élaboration d’un plan d’action sectoriel et aller vers la concrétisation de cette stratégie qui fait partie des engagements pris par l’Algérie avec ses partenaires européens".

A cet effet, une réunion avec l’ensemble des secteurs concernés par les activités marines est prévue demain jeudi au niveau de la wilaya en vue d’identifier les principaux atouts locaux pour le développement de l’économie bleu, en prévision de la rencontre régionale qui se tiendra à Alger le 09 octobre prochain.


Economie bleue: création de 150.000 nouveaux postes d’emploi à l’Horizon 2020-2023


Les différents secteurs participants répondront à un questionnaire en 12 points concernant la réglementation et feront des propositions qui seront soumises lors de cette rencontre régionale", a-t-il indiqué, ajoutant que la rencontre sera également une occasion de discuter de plusieurs autres points, atouts et contraintes en relation avec l’économie bleu au niveau local.

A ce propos, et en sus de l’écueil réglementaire, Abdelhafid Belaïd a souligné que "la réalisation de cette stratégie pourra également buter sur l’absence de compétences" vu que les filières marines ne sont pas enseignées au niveau de l’Université Mouloud Mammeri, indiquant que son département "fera une proposition dans ce sens aux responsables de l’Université et du secteur de la formation professionnelle".

"Le littoral local est des plus préservés au niveau national, de même que son relief accidenté pourra constituer un atout pour le développement de l’économie bleu, mais, la wilaya souffre de l’absence de compétences et de porteurs de projets dans le domaine faute d’information et de formation", a-t-il souligné, à ce propos.

Cette stratégie pour le développement durable de l'économie bleue en Méditerranée, élaborée dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (UPM) et approuvée en 2015, implique cinq pays partenaires, à savoir l'Algérie, la Tunisie, la Libye, la Mauritanie et le Maroc et cinq Etats membres de l'Union européenne, la France, l’Italie, le Portugal, l’Espagne et Malte.

Stratégie nationale pour l’économie bleue "SNEB 2030" : impérative adaptation du cadre juridique
  Publié le : mercredi, 25 septembre 2019 16:15     Catégorie : Economie     Lu : 2 foi (s)   Partagez