La ZLECAF contribuera à consolider la paix et à assurer la prospérité de l'Afrique 

Publié le : dimanche, 07 juillet 2019 18:00
La ZLECAF contribuera à consolider la paix et à assurer la prospérité de l'Afrique 

NIAMEY - La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) contribuera à consolider la paix et à assurer la prospérité de l'Afrique, a indiqué dimanche à Niamey (Niger), le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat.

Intervenant à l'ouverture des travaux du 12ème sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, M. Mahamat a indiqué que la ZLECAf servira à consolider la paix et à assurer la prospérité, relevant que c'est un "projet emblématique et une inestimable réalisation".

Il a indiqué que 54 pays (sur 55 membres de l'UA) ont signé l'accord de la ZLECAf et 27 ratifications ont été enregistrées, affirmant que la croissance économique du contient devra "être plus rapide vu son remarquable potentiel".


Lire aussi: 12è sommet extraordinaire de l'UA pour le lancement opérationnel de la ZLECAF


Pour lui, elle va favoriser l'échange, l'émancipation de la femme et la prospérité notamment pour la jeunesse, ajoutant que son entrée dans sa phase opérationnelle permettra la réalisation des infrastructures pour l'interconnectivité des territoires.

De son côté, le commissaire à la paix et la sécurité de l'UA, Smaïl Chergui a indiqué que la ZLECAf apportera une "très grande contribution à la paix et à la stabilité de l'Afrique", ajoutant qu'elle permettra aux échanges de se multiplier.

"Son impact économique et social sera évident donc, nous aurons énormément de gains en matière d'emploi et de mobilité de main d'oeuvre", a-t-il dit, relevant qu'il y a une détermination politique des Etats membres pour donner un souffre à cette intégration africaine.

Lors du Sommet de Kigali tenu en mars 2018, les Etats membres de l'UA signataires de l'Accord portant création de la ZLECAf ont donné un signal fort pour la consolidation et le renforcement des échanges commerciaux intra-africains dans l'objectif de la création d'un marché africain unique.

L'idée de la création la ZLECAF avait été déclinée dans le Traité d’Abuja en 1991, qui dispose que les Etats africains doivent renforcer leurs Communautés Economiques Régionales (CER) en intégrant et en coordonnant leurs politiques commerciales.

La ZLECAf est entrée en vigueur le 30 mai denier, dans l'objectif de constituer un marché unique pour les biens et services au niveau du continent, basé sur la libre-circulation des activités et des investissements.

Très attendu, cet espace constitue un marché de 1,2 milliard de personnes et créera un marché de 3.000 milliards de dollars, sans aucun droit de douane ni restriction à la frontière, selon les données fournies pas ses concepteurs.

Le Premier ministre Nourddine Bedoui représente le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah à ce sommet extraordinaire.

 

 

La ZLECAF contribuera à consolider la paix et à assurer la prospérité de l'Afrique 
  Publié le : dimanche, 07 juillet 2019 18:00     Catégorie : Economie     Lu : 4 foi (s)   Partagez