E-paiement : hausse "significative" des transactions attendue en 2019

Publié le : samedi, 29 juin 2019 16:33
E-paiement : hausse "significative" des transactions attendue en 2019

ALGER - Les transactions de paiement électronique en Algérie devraient connaitre une hausse "significative" en 2019, grâce aux "efforts" consentis par l'organe de régulation pour développer le secteur, a indiqué à l'APS son administrateur, Madjid Messaoudene.

"La valeur des transactions augmente de mois en mois. Nous nous attendons à une augmentation significative durant l'année en cours, notamment avec la levée des contraintes qui entravent le déploiement à grande échelle du e-paiement", a expliqué le premier responsable du Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE Monétique).

Parmi les mesures incitatives figure la facilitation d'adhésion à la plateforme de paiement sur internet, notamment par une baisse des droits d'accès, qui sont passés à 50.000 dinars (payables une fois), contre 500.000 dinars auparavant, a-t-il précisé.

Cela a permis, a-t-il estimé, une augmentation du nombre d'adhérents au système, qui est passé cette année à une trentaine d'opérateurs, contre six (6) en 2016.

Le GIE Monétique avait aussi délivré récemment des autorisations pour accès à la plateforme à cinq nouveaux "web-marchands", spécialisés dans la vente des biens en ligne en encaissant à la livraison ou au niveau d'un point de vente. 

D'autre part, le GIE Monétique a lancé une campagne de sensibilisation durant laquelle une réunion avait été organisée avec les représentants des sites algériens du e-commerce autour de l'importance de l'adhésion au système du e-paiement.

"Les représentants ignoraient l'existence de cette possibilité, bien que la loi le permet depuis mai 2018. Ils ont exprimé, toutefois, leur souhait de bénéficier de mesures de facilitation", a-t-il avancé.

M. Messaoudene s'est dit convaincu que la reprise prochaine de l'e-paiement par carte interbancaire (CIB) sur le site de la compagnie nationale de transport aérien, Air Algérie, ainsi que l'intégration progressive des vendeurs de biens en ligne dans le système, vont également contribuer à l'évolution croissante du paiement électronique en Algérie.

S'agissant des transactions effectuées et des secteurs concernés, il relevé que 76.601 transactions ont eu lieu durant les cinq premiers mois de 2019, totalisant un montant de 150,48 millions de dinars, soit une hausse de 5% par rapport à la période janvier-mai 2018 et de 71% comparativement à la même période en 2017.

Cette augmentation a été tirée principalement par les transactions dans le domaine de prestation de service (réservation d'hôtels, frais de visa...), lancés en février dernier, avec 1.321 transactions, ainsi que les services administratives (registres de commerce, CNAS...) qui ont enregistré une hausse de 181%.

 

La cherté des TPE et leur indisponibilité, demeurent un obstacle

 

Les transactions ont également augmenté dans les transports (Air Algérie, Tassili Airlines, SNTF..), les assurances et dans la distribution de l'électricité/eau (Sonelgaz, SEEAL, SEACO, SEOR..) avec respectivement 6%, 35%, 33%, alors que le secteur des télécommunications (Algérie Télécom, Mobilis, Djezzy, Ooredoo) a enregistré une baisse de 5%.

Interrogé sur les difficultés entravant cette intégration, M. Messaoudene a soulevé particulièrement le manque d'offre en matière d'hébergement local en Algérie.

Il a, dans ce sens, expliqué que les "web-marchands" étaient tenus, avant de lancer leurs activité d'e-commerce, d'obtenir le code consacré à la vente en ligne auprès du Centre national du registre du commerce (CNRC), d'héberger leurs sites en Algérie avec un nom de domaine, doté d'une extension ".dz" ou ".com".

"Nos web-marchands hébergent actuellement leurs sites à l’étranger. Nous n'avons que trois hébergeurs en Algérie", a-t-il noté.

Concernant l'e-paiement dans le commerce de proximité, l'administrateur du GIE Monétique a fait savoir que le nombre de Terminaux de paiement électronique (TPE) en exploitation a triplé en passant de 5.049 en 2016 à 15.397 fin 2018.

La loi de finances 2019 avait accordé aux commerçants un délai jusqu'à fin de l'année en cours pour l'acquisition des TPE, afin que le citoyen puisse utiliser ces équipements dans les différents commerces, centres commerciaux et points de vente.

"Nous sommes loin des objectifs de cette disposition à cause du prix levé des TPE et leur disponibilité sur le marché", a-t-il affirmé.

Pour surmonter cette difficulté, "la communauté bancaire a pris la décision d'accompagner le développement de l'industrie des TPE en Algérie, au profit des opérateurs privés et publics, afin d'étendre l'offre sur le marché et contribuer à la baisse de son coût", ajoute-il. 

Sur les améliorations prévues par GIE Monétique, M. Messaoudene a annoncé le raccordement prochain des réseaux interbancaire et postal. Ainsi, la carte CIB sera acceptée, dans quelques semaines, sur les distributeurs d'Algérie Poste, la carte "Edahabia" sera acceptée, à son tour, sur les distributeurs de banque.

Cette mesure concerne également les TPE, selon l'administrateur du GIE Monétique soulignant que la jonction entre les deux réseaux se fera sans l'obligation de changer les cartes actuelles.

Pour rappel, le groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE Monétique) est un organe de régulation et de normalisation du système monétique interbancaire.

Créé en 2014, le GIE monétique a pour objectif principal de promouvoir la monétique par la généralisation de l'usage des moyens de paiement électronique. Il est composé de 19 membres adhérents (18 banques et Algérie Poste).

La Banque d'Algérie y participe en tant que membre non adhérant  pour veiller à la sécurité des systèmes et des moyens de paiement ainsi que la production et de la pertinence des normes applicables en la matière, conformément à la réglementation en vigueur.

Le GIE Monétique gère la relation entre les membres adhérents en leurs édictant toutes les règles, normes ou procédures à l'effet d'encadrer l’activité monétique interbancaire, et s'assurer de leur respect par les membres adhérents.

 

Evolution de l'activité de paiement via internet en Algérie

 

 Secteur /Année                      2016        2017           2018         2019 (Janvier-mai)

 

-Télécoms                              6.536      87.286        138.495     55.989                           

-Transports                             388        5.677             871          407                 

-Assurances                             51         2.467            6.439       3.015                      

-Electricité/Eau                        391       12.414          29.722     15.148                                                               

             

-Services administratifs              0            0               1.455        721                   

-Prestataires de service              0            0                  0          1.321

    

-Nombre total                         7.366      107.844      176.982     76.601    

des transactions

 

-Montant global                      15,01       267,99        332,59      150,48

(en millions de dinars)

E-paiement : hausse "significative" des transactions attendue en 2019
  Publié le : samedi, 29 juin 2019 16:33     Catégorie : Economie     Lu : 350 foi (s)   Partagez