Booster la contribution des ingénieurs agronomes au développement du secteur

Publié le : lundi, 17 juin 2019 10:13   Lu : 43 fois
Booster la contribution des ingénieurs agronomes au développement du secteur

 

ALGER - Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif Omari a réaffirmé, lors d'une rencontre de travail avec le président de l'Union nationale des ingénieurs agronomes, le souci de son ministère de trouver les voies et moyens à même de relancer le rôle de ces ingénieurs agronomes dans le développement du secteur, toutes filières confondues.

Lors d'une rencontre au siège du ministère avec Mounib Oubiri, président de l'Union, dans le cadre d'une série de rencontres qu'il tient avec les acteurs du secteur, le ministre a précisé que cette Union "est d'une importance capitale au vu des potentiels scientifiques et techniques dont elle dispose".

Mettant l'accent sur la nécessaire "mobilisation de ces potentiels dans un cadre organisé et structuré", M. Omari a réaffirmé l'engagement de son ministère à donner aux ingénieurs agronomes "une opportunité effective, en vue de booster le développement dans le secteur pour relever le défi de la sécurité alimentaire dans le cadre de la diversification de l'économie et de la création d'opportunités d'emploi à travers tout le pays".

"Nous parlons aujourd'hui d'une agriculture moderne qui requiert beaucoup de compétences scientifiques. Nous faisons face, d'autre part, à de multiples défis climatiques (...) C'est pourquoi, nous devons trouver les voies et moyens à même de booster l'Union, valoriser les potentialités scientifiques et techniques, en vue de lui permettre de relever ces défis et de moderniser les systèmes de production, avec leurs deux filières, animale et végétale", a indiqué le ministre lors de la réunion qui a vu également la présence de cadres du ministère et de membres du bureau de l'Union.

Pour mobiliser ces énergies et les intégrer effectivement dans le dispositif de formation, de Recherche scientifique et d'Enseignement supérieur, le ministère œuvre, poursuit M. Omari, à l'élaboration d'une feuille de route en vue d'offrir les opportunités indispensables au développement de l'activité des ingénieurs agronomes dans " la transparence, l'efficacité et l'équité".

Le ministère œuvre, dans ce sens, à l'élaboration d'une loi pour la relance des réseaux thématiques et la mobilisation du soutien financier nécessaire au développement de la recherche scientifique au secteur.

Pour sa part, M. Oubiri a exprimé la volonté de l'Union de se transformer en une réelle force de proposition pour accompagner le secteur, affirmant dans ce sens, la détermination de cette association qui compte plus de 30.000 ingénieurs agronomes, à accompagner les chambres d'agriculture, les agriculteurs, le ministère, les centres de recherche et les instituts techniques au niveau de toutes les wilayas, aux fins d'apporter une assistance technique, d'assurer la formation et le recyclage et de contribuer à la réalisation de la sécurité alimentaire du pays.

A cette occasion, il a convié le ministère à accompagner l'union professionnel dans la réalisation des objectifs suprêmes de cette branche, à savoir une meilleure production à moindres coûts, la réalisation de l'autosuffisance et la promotion de l'exportation des produits agricoles.

Dans ce contexte, l'Union propose une série de procédures, entre autres, la création d'un ordre national des ingénieurs agronomes et la facilitation à ces ingénieurs pour l'accès du foncier agricole pour exercer leurs activités.

Par ailleurs, le président de l'Union a annoncé l'organisation d'une rencontre nationale des ingénieurs agronomes, en novembre, avec la participation de l'union des ingénieurs agronomes arabes, en sus d'une autre conférence nationale prévue fin 2019, sous forme d'ateliers dans le but de proposer des solutions efficaces en matière d'accompagnement du secteur.

Booster la contribution des ingénieurs agronomes au développement du secteur
  Publié le : lundi, 17 juin 2019 10:13     Catégorie : Economie     Lu : 43 foi (s)   Partagez