Print this page

Activités commerciales: vers une approche de contrôle qualitative

Publié le : samedi, 27 avril 2019 15:11   Lu : 8 fois
  • Partagez
Activités commerciales: vers une approche de contrôle qualitative

ALGER - Le contrôle des activités commerciales, souffrant d'un manque d'efficacité, malgré les efforts consentis, nécessite une approche basée sur le contrôle en amont et la numérisation, a affirmé samedi à Alger le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce, Abderrahmane Benhazil.

"L'efficacité de contrôle n'est pas perceptible sur le terrain, en dépit des efforts consentis. D'où la nécessité de s’inscrire dans une approche de contrôle plutôt qualitative, basée essentiellement sur le contrôle de l'amont de l’activité économique: production, importation, distribution en gros et les gisements potentiels de fraude", a déclaré M. Benhazil lors de la rencontre du ministre du Commerce, Said Djellab, avec les cadres de son secteur.

Selon lui, les résultats des opérations actuelles de contrôle "laissent apparaitre que les services du ministère s’inscrivent toujours dans une démarche quantitative, basée essentiellement sur le nombre des interventions et des procès-verbaux".

Ces résultats sont caractérisés également par la récurrence des infractions relevées par les agents de contrôle et l'absence de constatation d'infractions révélatrices des dysfonctionnements prévalant sur le marché, à l’instar de la vente concomitance, la pratique de la soulte occulte, les pratiques déloyales.., a-t-il souligné.

La nouvelle approche s'appuie, par ailleurs, sur la mise à niveau des laboratoires de la répression des fraudes, "en vue de les adapter aux standards internationaux à travers la mise en place d'une démarche d'accréditation, qui s'inscrit dans une dynamique de reconnaissance internationale", a-t-il ajouté.


Lire aussi: Appel à l’application des textes de loi régulant le commerce électronique 


Le responsable a mis l'accent sur l'importance de la numérisation des activités de contrôle économique et de répression des fraudes, à travers la dématérialisation des documents officiels et la mise en place d'un système d’information de gestion et de suivi.

Dans ce sens, il a fait savoir qu'une première étape de cette démarche est en cours d’expérimentation, au niveau de la direction du Commerce de la wilaya d’Alger.

"Il s'agit d'une application informatique, consistant en une fiche de contrôle numérisée permettant le pilotage des opérations de contrôle aussi bien dans le temps que dans l'espace en interconnexion avec les services déconcentrés et centralisés chargés de l'évaluation et du suivi du contrôle", a-t-il expliqué.

Toutefois, le secteur de la distribution au détail ne doit pas être négligé et doit faire l’objet de plans d'intervention réguliers aux fins de prévenir toute atteinte à la santé, la sécurité et les intérêts matériels du consommateur notamment durant les périodes de forte demande comme le Ramadhan et la saison estivale, selon le directeur.

 

Marchés commerciaux: une application pour signaler les infractions début mai

 

Une application sur smartphone permettant de signaler les infractions commerciales dans les marchés de proximité, sera lancée début mai prochain, a annoncé samedi à Alger le ministre du Commerce, Said Djellab.

Baptisée "Aswak", cette nouvelle application permet à ses utilisateurs de "lancer une alerte aux inspections territoriales qui seront tenues de dépêcher des agents de contrôle pour intervenir contre les infractions enregistrées", a expliqué M. Djellab, lors d'une réunion regroupant les cadres de son secteur.

A travers cette application, les associations de la protection des consommateurs peuvent contribuer "efficacement" dans le système d'alerte mis en place dans l'ensemble des marchés de proximités, afin de réduire le nombre des infractions notamment celles liées aux prix et aux conditions d'hygiène et de santé, a-t-il noté.

Les utilisateurs d'"Aswak" peuvent également identifier les marchés de proximité, les géolocaliser, s'informer sur les fourchettes des prix actualisées plusieurs fois durant la journée et de commenter les informations contenues dans l'application.

Conçue par la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI), l'application "Aswak" concerne dans une première phase 70 marchés à Alger, choisie comme wilaya pilote pour ce projet.

Toutefois, la base de données de l'application sera alimentée au fur et à mesure. D'ailleurs, les directeurs du Commerce à travers le territoire national sont instruits de fournir la liste des marchés de leurs wilayas afin de produire une cartographie des espaces commerciaux en Algérie.

Disponible en trois langues (arabe, français et anglais), "Aswak" sera téléchargeable sur les stores d'applications quelques jours avant le mois de Ramadhan, selon les responsables chargés de ce projet au ministère.

Activités commerciales: vers une approche de contrôle qualitative
  Publié le : samedi, 27 avril 2019 15:11     Catégorie : Economie     Lu : 8 foi (s)   Partagez