Une soixantaine d'exposants participent au 5e Salon inversé de la sous-traitance

Publié le : lundi, 11 mars 2019 14:48   Lu : 0 fois
 Une soixantaine d'exposants participent au 5e Salon inversé de la sous-traitance

 ALGER- Une soixantaine d’entreprises nationales participent à la 5ème édition du Salon national inversé de la sous-traitance (SANIST-2019), qui a ouvert ses portes lundi au Palais des expositions (Pins maritimes, Alger).

Inauguré par le secrétaire général du ministère de l’Industrie et des Mines, Kheireddine Medjoubi, ce rendez-vous, qui regroupe les donneurs d’ordres (entreprises) et les receveurs d’ordres (sous-traitants), vise à accroître l’intégration industrielle nationale pour réduire les importations.

En visitant les différents stands du salon, le Sg du ministère de l'Industrie a relevé les nombreuses opportunités existantes sur le marché national et a appelé  les opérateurs à saisir les facilités attribuées par les pouvoirs publics en faveur des investisseurs nationaux et étrangers.

Affirmant que la sous-traitance est partie prenante dans tous les projets nationaux, M. Medjoubi a appelé les opérateurs à redoubler d'efforts pour améliorer la compétitivité de leurs entreprises et pouvoir ainsi répondre aux besoins du marché national.

Il a, dans ce sens, exhorté les différents acteurs de l'industrie et de la sous-traitance algériennes à œuvrer pour la digitalisation et la numérisation de leurs activités afin de permettre une modernisation du tissu industriel national et l'augmentation de ses capacités productives et qualitatives.

Interrogé en marge du salon, sur les projets de sous-traitance, lancés pour accompagner l'industrie mécanique nationale, M. Medjoubi a fait savoir qu'investisseur privé algérien a consenti "180 millions de dollars pour la fabrication de pneus de véhicules en Algérie".

Le responsable a également évoqué un futur projet, initié par un autre operateur privé, déjà présent sur le marché algérien du montage automobile, pour la fabrication de tôle et de carrosseries de voitures dans la wilaya de Skikda.

Du côté du secteur public, M. Madjoubi a cité le cas du complexe sidérurgique d'El Hadjar (Annaba) qui envisage de produire des bobines spéciales utilisées dans la fabrication de carrosseries de véhicules d'ici la fin 2019.

Organisé par la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) en partenariat avec la Société algérienne des foires et expositions (SAFEX), la Bourse algérienne de sous-traitance et de partenariat et l'Agence nationale de développement industriel (ANDI), ce salon, qui s'étale sur quatre jours, est réservé aux industriels et prestataires de services nationaux dans le but de développer et de protéger la production nationale.              

Plusieurs secteurs sont représentés à cette exposition notamment la mécanique, la construction métallique, l'électricité, l'électronique et l'électroménager, ainsi que les hydrocarbures, la pétrochimie, la sidérurgie, la métallurgie, les travaux publics et les transports, ainsi que les matériaux de construction.

Selon le président de la Coordination nationale des bourses de sous-traitance algériennes (BASTP), Kamel Agsous, le nombre total des entreprises algériennes activant dans la sous-traitance industrielle oscillait en 2017 entre 900 et 1.000 entreprises, soit 10% des entreprises composant le tissu industriel.

Dans le monde, le nombre des sous-traitants représente  20% à 30 % du nombre global des entreprises.

 

 Une soixantaine d'exposants participent au 5e Salon inversé de la sous-traitance
  Publié le : lundi, 11 mars 2019 14:48     Catégorie : Economie     Lu : 0 foi (s)   Partagez