Les résultats de la réduction de la production palpables dès le 1er trimestre 2019

Publié le : dimanche, 30 décembre 2018 15:56
Les résultats de la réduction de la production palpables dès le 1er trimestre 2019
PHOTO APS

ALGER- Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a estimé dimanche à Alger que les résultats de l'accord sur la baisse de la production, signé à Vienne début décembre, entre l'Opep et ses partenaires producteurs non Opep seront palpables à la fin du premier trimestre 2019.

"Nous devons attendre la fin du premier trimestre 2019 pour constater les résultats escomptés du nouvel accord sur la  baisse de la production", a déclaré M. Guitouni à la presse en marge de sa rencontre avec des cadres de la Société algérienne de l’électricité et du gaz (Sonelgaz).

"Les prix du pétrole connaitront, avant avril prochain, une hausse oscillant entre 65 et 70 dollars/baril", a-t-il ajouté.


Lire aussi: OPEP: le marché pétrolier sera à l'équilibre début 2019


Les membres de l'Opep se réuniront avec les pays producteurs non Opep en avril 2019 pour évaluer l'impact de l'accord sur la baisse du marché, a fait savoir le ministre, ajoutant que "si la situation exige une nouvelle baisse, nous le ferons".

Considérant qu'un prix de 65 à 70 dollars/baril était "correcte" aussi bien pour les producteurs, les investisseurs que pour les consommateurs, M. Guitouni a relevé un ralentissement de la demande sur le marché mondial en raison de plusieurs facteurs, dont la guerre commerciale entre les Etats Unis et la Chine.


Lire aussi: Guitouni "confiant" suite au dernier accord Opep-non Opep


L'Opep avait convenu avec les pays producteurs non Opep, dont la Russie, d'une baisse de leur production de 1,2 million de barils par jour (mbj) à partir du 1er janvier 2019 répartie entre 800.000 barils pour l'Opep, dont 377.000 barils réduite par l'Arabie Saoudite et 400.000 barils/jour pour les pays partenaires dans l'accord non Opep.

Cet accord est intervenu suite à l'engagement des 15 pays membres de l'Opep à baisser leur production à hauteur de 3%, alors que les 10 pays partenaires dans l'accord se sont engagés à réduire leur production de 2,2 %.

Cet accord exclut l'Iran, le Venezuela et la Libye vu les difficultés enregistrées dans la production de leurs parts habituelles.

Les résultats de la réduction de la production palpables dès le 1er trimestre 2019
  Publié le : dimanche, 30 décembre 2018 15:56     Catégorie : Economie     Lu : 4 foi (s)   Partagez