Renforcer la relation université-entreprise pour répondre aux besoins socio-économiques

Publié le : samedi, 15 décembre 2018 17:09
Renforcer la relation université-entreprise pour répondre aux besoins socio-économiques

SIDI BEL ABBES - Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a mis l’accent, samedi à Sidi Bel Abbès, sur la nécessité de renforcer la relation entre l’université et l’entreprise par la formation pour répondre aux besoins de l’environnement social et économique.

"Il est nécessaire de renforcer la relation entre l’université et l’entreprise en permettant aux étudiants de suivre des stages en milieu professionnel afin d'assurer la performance dans le monde de l’emploi", a souligné le ministre, dans son intervention à l’occasion des festivités marquant le 40ème anniversaire de la création de l’université Djillali Liabès de Sidi Bel Abbès.

Accompagné des ministres de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, et de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Imène Houda Feraoune, M. Hadjar a estimé que "renforcer la relation entre l’université et l’entreprise et veiller sur la communication social et économique constituent des défis que l’université doit relever" grâce à l’orientation vers des formations à caractère professionnel en impliquant des entreprises.


Lire aussi: L’université Djillali Liabès de Sidi Bel-Abbès : un pôle scientifique d’excellence


"L’avenir des étudiants est tributaire des offres de formation, surtout professionnelle nécessitant une diversification et un enrichissement de la palette des spécialités proposées ce qui permet aux étudiants d’acquérir des compétences scientifiques et des performances professionnelles leur ouvrant de larges perspectives dans le monde de l’emploi et, par ricochet contribuer au développement global du pays", a souligné le ministre.

Tahar Hadjar a également traité de l’entreprenariat, inscrit dans le cadre de la stratégie de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il a préconisé de généraliser l’idée à tous les établissements de son secteur pour donner une nouvelle dynamique à la formation qui doit être adaptée aux besoins de l’économie nationale et qui permet à l’étudiant d’accéder au monde de l’emploi dès la fin de son cursus universitaire.

Le ministre a également assuré que son secteur entend moderniser le système de l’enseignement supérieur, promouvoir sa performance pédagogique et de recherche en introduisant des méthodes de gestion et d’évaluation qui ont prouvé leur efficacité dans d’autres pays.

 

Jouer un rôle dans la prospérité de la région

 

Tahar Hadjar a également rappelé que l’université Djillali Liabès a noué des relations de partenariat avec plusieurs entreprises économiques et industrielles. Dans ce contexte, il a appelé les responsables de son secteur à jouer un rôle important dans le développement et la prospérité de la région, tout en saluant, à ce propos, les efforts de l’université qui avait occupé des places honorables dans les domaines du savoir et de la culture faisant de Sidi Bel Abbès un pôle universitaire par excellence.

Pour sa part, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mébarki, ancien recteur de l’université Djillali Liabès dans les années 90, a rappelé l’évolution historique de l'université de Sidi Bel Abbès, devenue un pôle important dans le réseau universitaire algérien et revêt une place prépondérante en tant que centre de rayonnement scientifique et de formation supérieure.


Lire aussi: Mebarki: nécessité d’encourager les spécialités adaptées à l’environnement économique local


La ministre de la Poste, des Télécommunications et des Technologies et du Numérique, Imene Houda Feraoun, diplômée de cette université, durant les années 90, a salué les efforts fournis par l’Etat pour renforcer le rôle des universités, à l’instar de celle de Sidi Bel Abbès, dont sont issus des compétences et des cadres qui dirigent plusieurs secteurs et domaines.

Les festivités de célébration du 40ème anniversaire de la création de l’université Djillali Liabès, abritées par le rectorat, ont porté sur des activités dont une exposition des réalisations des étudiants, des communications par des enseignants et des étudiants, la projection d’un film documentaire sur l’itinéraire de cet établissement de l’enseignement supérieur.

La famille du défunt Djillali Liabès, des universitaires, des chercheurs et des étudiants ont été honorés à cette occasion.

L’université Djillai Liabès a été créée en 1978 comme centre universitaire, avant d’être promue en université en 1989. Cet établissement d’enseignement supérieur comprend actuellement 30.000 étudiants encadrés par 1.400 enseignants répartis sur  neuf facultés de diverses spécialités.

Renforcer la relation université-entreprise pour répondre aux besoins socio-économiques
  Publié le : samedi, 15 décembre 2018 17:09     Catégorie : Economie     Lu : 1 foi (s)   Partagez