Environnement: des dispositifs concrets pour le traitement des déchets en plastique

Publié le : jeudi, 24 mai 2018 17:55   Lu : 377 fois
Environnement: des dispositifs concrets pour le traitement des déchets en plastique
Photo APS

ALGER - La ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, a affirmé jeudi à Alger que son département a mis en place des dispositifs concrets pour le traitement des déchets en plastique, notamment la promulgation de lois et de nouveaux décrets exécutifs portant traitement et valorisation des déchets notamment plastiques, et qui représentent 17% du volume global des déchets, estimé de 13 millions tonnes/an.

A la question orale du sénateur Malik Khediri, lors d'une plénière au Conseil de la nation, sur la problématique de la production et utilisation du plastique, Mme Zerouati a fait savoir que son département œuvrait à la promulgation de deux nouveaux décrets exécutifs.

Le premier projet de décret exécutif concerne, a-t-elle précisé, le système de collecte et de tri écologique des déchets en attribuant de nouvelles licences d'exploitation aux entreprises de récupération et de recyclage des déchets en plastique, tandis que le deuxième définit les matières recyclables et les modalités d'exonération et d'allégement fiscaux au titre de l'impôt forfaitaire unique au profit des activités de collecte des déchets ménagers et assimilés.

A ce propos, la ministre a rappelé la promulgation du décret 04-210 du 28 juillet 2004 définissant les modalités de détermination des caractéristiques techniques des emballages destinés à contenir directement des produits alimentaire ou des objets destinés à être manipulés par les enfants.

En outre, un arrêté interministériel fixant les caractéristiques techniques des sacs plastiques à bretelles a été promulgué par les ministères de l'Environnement, du Commerce, de l'Industrie et de la Santé.

La première responsable du secteur a indiqué que les importants articles du décret exécutif 02-372 relatif aux déchets d'emballage visaient la mise en place d'un cadre général pour le traitement des déchets d'emballage dont les fondements sont  contenus dans le décret exécutif 04-199, et ce en vue de consacrer les méthodes adéquates de récupération,  de valorisation et de traitement des déchets en plastique avec la contribution de tous les acteurs de ce domaine.

 

Proposition de mesures incitatives dans le projet de loi de Finances 2019 pour la production de sachets alternatifs

 

La ministre a fait état d'un travail visant à introduire, dans le projet de loi de Finances 2019, de nouvelles mesures incitatives encourageant la production de sachets plastiques biodégradables.

Evoquant un protocole d'accord entre les représentants des producteurs de sachets en plastique et le ministère de l'Environnement pour arrêter la production et la commercialisation des sachets en plastique noirs et leur remplacement par des sachets conformes aux normes et standards de la règlementation en vigueur, Mme Zerrouati a indiqué que le dialogue se poursuit pour trouver une alternative définitive à cette problématique.

Elle a souligné, dans ce sens, que le plus grand nombre de ces producteurs travaille en dehors du cadre légal, d'où la difficulté de leur contrôle.

Par ailleurs, la ministre a mis en avant la collaboration avec le ministère de l'Intérieur dans le cadre des commissions de wilayas en charge du contrôle de la conformité de la production, de la distribution et de l'utilisation des sachets en plastique afin d'élargir leurs prérogatives à tous les types de produits en plastique.

A ce propos, elle a rappelé l'accompagnement offert par son département aux producteurs de sachets en plastique pour aller vers un produit ami l'environnement et le soutien de toute initiative pour la création d'entreprises de recyclage de produits en plastique dans le cadre d'un écosystème.

Mme  Zerrouati a indiqué, en outre, que son département a, en coordination avec les secteurs concernés, mis en place au niveau de l'Institut algérien de la normalisation (IANOR), un projet de règlement technique algérien relatif aux sachets et rubans d'emballage en plastique biodégradable.

La ministre a ajouté que dans le cadre de l'application du Programme national de gestion des déchets ménagers, tous les équipements et installations nécessaires au traitement, au tri et à la mise en valeur des déchets avaient été mis en place dans toutes les wilayas du pays, faisant état de la création de 177 centres d'enfouissement technique, 16 centres de tri et cinq (5) décharges.

Mme Zerouati a rappelé la création d'une unité de récupération, de lavage et de mise en valeur des sacs en plastique usagers d'une capacité de production de 250 kg/heure au niveau du Centre d'enfouissement technique (CET) de Hamissi.

La ministre a également rappelé le protocole d'accord signé récemment entre l'Agence nationale des déchets (AND) et une entreprise canadienne filiale du groupe Divindus pour la réalisation d'un projet de tri, de transformation et de commercialisation des déchets et le développement des recherches sur l'éco-activité au profit des wilayas de Constantine et de Sétif.

Elle a, par ailleurs, indiqué que l'Algérie s'apprêtait, à l'instar de nombreux pays, à célébrer la Journée mondiale de l'environnement (5 juin) sous le thème "Combattre la pollution plastique", annonçant un riche programme de sensibilisation aux dangers de cette matière pour trouver des solutions permettant d'en limiter l'usage.

Le 5 juin, Mme Zerouati donnera le coup d'envoi de la distribution de 10.000 paniers artisanaux à travers des marchés dans la wilaya d'Alger.

Des expositions de sensibilisation seront organisées à cette occasion à travers les différentes wilayas du pays, des SMS seront envoyées aux usagers des réseaux de téléphonie mobile et des affiches publicitaires seront utilisées pour sensibiliser aux dangers de l'utilisation du plastique.

Environnement: des dispositifs concrets pour le traitement des déchets en plastique
  Publié le : jeudi, 24 mai 2018 17:55     Catégorie : Economie     Lu : 377 foi (s)   Partagez