Le FMI relève fortement ses prévisions de croissance pour l’Algérie

Publié le : mardi, 17 avril 2018 15:41   Lu : 1260 fois
Le FMI relève fortement ses prévisions de croissance pour l’Algérie

 WASHINGTON- Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique en Algérie pour 2017 et 2018, une progression devant intervenir dans le sillage d’une réduction du déficit du compte courant.

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi à Washington à la veille des réunions de printemps du FMI et du Groupe de la Banque Mondiale, le prêteur en dernier ressort table désormais sur une croissance de 3% en 2018 contre 0,8% anticipé dans son  rapport d’octobre.

Cette cadence sera maintenue en 2019, mais avec une légère baisse à 2,7%, selon les mêmes projections.

En 2017, la croissance a atteint 2%, contre 1,5% projeté en octobre, d’après les données consolidées du Fonds.


Le FMI ajuste légèrement à la hausse ses prévisions de croissance pour l’Algérie


Le FMI a relevé ses prévisions pour l’inflation à 7,4% cette année contre une projection initiale de 4,4%. La projection pour 2019 se situe autour de 7,6%.

Le déficit du compte courant qui a atteint -12,3% du PIB en 2017 devrait se réduire à -9,3% du PIB en 2018 et représenter -9,7% du PIB en 2019.

Le FMI a également abaissé ses projections pour le chômage en Algérie à 11,2% en 2018 après avoir tablé en octobre de l’année dernière sur 13,2%.

Le taux de chômage devrait progresser à 11,8% en 2019.

Dans ses conclusions préliminaires sur l’évaluation de l’économie algérienne, rendues publiques en mars, le FMI avait soutenu que l’Algérie disposait d’une fenêtre d’opportunités pour concilier ajustement économique et croissance.


Lire aussi: Le FMI réaffirme la capacité de l'Algérie à surmonter les difficultés financières


Avec une dette publique relativement basse et une dette extérieure faible, il est possible de renforcer les finances publiques graduellement, a estimé l’institution de Bretton Woods.

Le FMI qui a suggéré un dosage de politiques économiques, a estimé qu’une masse critique de réformes structurelles est nécessaire pour promouvoir l’émergence d’une économie tirée par le secteur privé et diversifiée, et réduire ainsi la dépendance au pétrole et au gaz Il s’agit aussi de recourir à un large éventail d’instruments de financement, notamment l’émission de titres de dette publique au taux du marché, les partenariats publics-privés, et les ventes d’actifs.

Le FMI a également suggéré en cas de maintien du financement monétaire de mettre en place des sauvegardes robustes pour le plafonner en volume et en durée, tout en lui appliquant un taux de marché .

Le FMI relève fortement ses prévisions de croissance pour l’Algérie
  Publié le : mardi, 17 avril 2018 15:41     Catégorie : Economie     Lu : 1260 foi (s)   Partagez