Economie forestière: les investisseurs appelés à exploiter tout le potentiel des ressources forestières

Publié le : dimanche, 11 mars 2018 19:17   Lu : 60 fois
Economie forestière: les investisseurs appelés à exploiter tout le potentiel des ressources forestières
Photo APS

ALGER - Le directeur général des forêts, Azzedine Sekrane, a appelé, lundi à Alger, les investisseurs à exploiter davantage le potentiel des ressources forestières dans le cadre d'une économie forestière, permettant d'être un facteur important de diversification de l'économie nationale.

"Il faut investir davantage dans l'économie forestière afin d'exploiter tout le potentiel des ressources forestières existant. Il s'agit de l'avenir de ce secteur, mais aussi un facteur important dans la diversification de l'économie nationale", a indiqué M. Sekrane lors d'un atelier organisé par la Direction générale des forets (DGF) sous le thème : "le développement rural et l'économie forestière".

Soulignant que les forêts nationales recèles d'importantes ressources comme le bois, liège, charbon, plantes aromatiques et médicinales, M. Sekrane a insisté sur la valorisation de ces ressources, affirmant que "les investisseurs commencent à investir dans le domaine des forets à travers plusieurs wilayas".

Selon lui, la stratégie du secteur encourage ce genre d'initiatives, à travers plusieurs conventions signées avec les parties concernées dans le domaine de la recherche scientifique et le financement des entreprises des jeunes investisseurs.


Lire aussi: Filière liège en Algérie: un plan ambitieux pour le relèvement des exportations


Pour sa part, le secrétaire général du ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Chadi Kamel, a affirmé que "le secteur de l'agriculture a pris une grande dynamique ces dernières années, mais, il est temps d'impulser cette dynamique pour assurer la sécurité alimentaire nationale".

M. Chadi a ajouté que les prochaines assises de l'agriculture seront organisées sous le thème : "l'agriculture au service de la souveraineté nationale", d'où la nécessité de mobiliser tous les efforts et exploiter tous les potentiels et ressources existants afin d'atteindre cet objectif.

Intervenant lors de cet atelier, la directrice de la gestion du patrimoine forestier et alfatier par intérim auprès de la DGF, Assia Azzi, a affirmé que la stratégie du secteur vise "la conservation et la gestion durable des ressources (sol, eau, flore, faune) du patrimoine forestier, alfatier et autres espaces naturels en vue d'en assurer la pérennité et garantir une production soutenue des biens et services pour le bénéfice des populations et de l'économie nationale".

Elle a expliqué, dans ce sens, que l'économie forestière est l'application de principes économiques sur un vaste éventail de sujets, allant de la gestion des ressources forestières à la transformation, la mise sur le marché et la consommation de produits forestiers et la valorisation des services écosystèmes.

Pour y parvenir, elle a appelé à la valorisation économique des biens et produits forestiers, ainsi que des services écosystémiques.

 

Libération des initiatives pour un développement locale durable

 

La directrice de la planification et des systèmes d'information auprès de la DGF, Hazem Lynda, a quant a elle, insisté sur la nécessité de rendre les territoires ruraux plus attractifs et productifs à travers l'amélioration de la durabilité et la résilience de la production, fournir davantage de biens publics et de services écosystémiques, conférer plus de responsabilités aux populations rurales et élaborer de meilleurs politiques pour un développement locale durable.

L'Objectif de l'atelier est de permettre d'enrichir la réflexion collective sur l'élaboration d'un programme d'action national intégré pour le renforcement du développement rural et l'économie forestière à travers le partage des expériences et des réflexions ont expliqué les responsables de la DGF.

L'atelier a regroupé une centaine de participants, représentants des administrations publiques, du secteur de la recherche, du secteur privé, de la société civile, investisseurs, ainsi que les associations.

Les recommandations finales de cet atelier devraient être présentées lors des assises nationales de l'agriculture qu'organisera le mois prochain le ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche.

En parallèle de cet atelier, le ministère a organisé plusieurs autres ateliers préparatoires de la tenue de ces assises en avril prochain

Les thématiques retenues pour ces neuf (09) ateliers ont porté sur les questions liées au foncier agricole, la ressource hydrique, la valorisation des produits agricoles et l'agroalimentaires, l'exportation des produits agricoles, la formation et l'innovation, l'organisation professionnelle et interprofessionnelle, le financement et les investissements agricoles et agroalimentaire, le développement rural et l'économie forestière, ainsi que le développement de la pêche et l'aquaculture.

Economie forestière: les investisseurs appelés à exploiter tout le potentiel des ressources forestières
  Publié le : dimanche, 11 mars 2018 19:17     Catégorie : Economie     Lu : 60 foi (s)   Partagez