La modernisation de l’agriculture tributaire de l’organisation des professions et filières

Publié le : samedi, 27 janvier 2018 16:40   Lu : 395 fois
La modernisation de l’agriculture tributaire de l’organisation des professions et filières
Photo APS

OUM EL BOUAGHI - Le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé samedi à Oum El Bouaghi que "la modernisation de l’agriculture est tributaire de l’organisation des professions et des filières à travers des associations et des coopératives".

"Lorsque la filière est organisée dans des associations et des coopératives, cela favorise la concertation, la solidarité et l’unification des moyens et aide l’administration et l’agriculteur à la modernisation", a estimé le ministre au début de sa visite dans cette wilaya.

Lors de l’inspection du périmètre d’irrigation Ouled Hamla dans la commune d’Ain M’lila qui s’étend sur 2.274 hectares, M. Bouazghi a souligné qu’Oum El Bouaghi totalise plus de 360.000 hectares de terres agricoles utiles mais sa production reste en deçà de celle d’autres wilayas possédant moins de surfaces agricoles.

Ce constat impose la nécessité de mieux exploiter les potentialités locales du secteur notamment en matière de mobilisation des ressources hydriques afin de valoriser la vocation agricole de cette wilaya célèbre pour sa céréaliculture et son maraîchage, a encore considéré le ministre.


Lire aussi : La structuration du secteur agricole est une nécessité impérieuse (Ministre)


L’objectif du ministère de l’Agriculture est d’arrêter l’importation de l’ail "avant fin 2018 ou au plus tard en 2019", a affirmé M. Bouazghi qui a estimé que la wilaya d’Oum EL Bouaghi pouvait jouer un rôle important dans la concrétisation de ce but.

Il a cité à ce propos la wilaya de Mila qu’il a qualifié de "leader dans la culture de l’ail".

Le ministre devra poursuivre sa visite par l’inspection à Ain M’lila du bassin d’équilibrage d’eau, la forêt récréative Bouzabine et le complexe régional de production de viandes rouges entrée en activité en novembre 2017 avec une capacité d’abattage quotidienne de 1.200 ovins et 80 bovins.

Il s’enquerra également de projets de son département à Sigus avant d’inaugurer au chef-lieu de wilaya le nouveau siège de la conservation des forêts et le parc urbain.

La modernisation de l’agriculture tributaire de l’organisation des professions et filières
  Publié le : samedi, 27 janvier 2018 16:40     Catégorie : Economie     Lu : 395 foi (s)   Partagez