Les logements et les structures publiques seront réalisés avec des matériaux de fabrication locale

Publié le : jeudi, 21 décembre 2017 10:47
Les logements et les structures publiques seront réalisés avec des matériaux de fabrication locale

ALGER - Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de  la Ville, Abdelwahid Temmar, a affirmé, mercredi, que les programmes de  logements élaborés, toutes formules confondues, ainsi que les structures  publiques seront réalisés en utilisant les matériaux de construction de fabrication locale, et ce, à partir de l'année 2018, exprimant sa  satisfaction de la qualité des matériaux et produits fabriqués localement  et destinés au secteur de la construction.

 Lors de sa clôture de l'Exposition de la production de biens et de  services dans le secteur du bâtiment, en compagnie du président du Forum  des chefs d'entreprises (FCE), Ali Haddad, le ministre a précisé que les  recommandations tirées par les 6 panels organisés tout au long des journées  de cette manifestation économique et qui se sont axés autour des différents domaines de construction, ainsi qu'autour des problématiques y afférentes,  seront prises en considération dans le cahier des charges qui organisera le  secteur de la production des matériaux de construction et des différents  domaines de leur emploi, tout en mettant l'accent sur la qualité.

"L'obligation d'emploi du produit local par les entreprises de  réalisation, que le gouvernement œuvre à encourager par différentes voies  et moyens, sera introduite dans le cahier des charges", a poursuivi le  ministre.

Pour ce qui des recommandations qui ont sanctionnées les travaux de ces  ateliers, le ministre a indiqué qu' "il faudrait d'abord leur accorder des  catégories, ensuite mettre en place un programme d'action en coordination  avec le Forum des chefs d'entreprises (FCE) pour leur mise en œuvre, puis effectuer une évaluation tous les trois mois en vue de déterminer les  problèmes qui entravent leur application sur le terrain".

Il a, en outre, mis l'accent sur l'étude des préoccupations des  producteurs locaux d'une manière régulière, outre la poursuite des  incitations en faveur de la production locale.


Lire aussi: Logement: nouvelle formule pour diversifier l'offre et intenses démarches pour la révision de la loi sur l'urbanisme


M. Temmar a mis l'accent sur "l'importance d'encourager et d'accompagner les producteurs locaux, en vue de promouvoir le produit national et réduire davantage la facture de l'importation des matériaux de construction", à la  lumière de la conjoncture financière difficile qui secoue le pays.

"On doit focaliser sur trois points principaux, il s'agit en premier lieu  de définir et faire connaitre le produit, la capacité de sa production au  niveau local, et sa qualité", relevant que l'organisation de cette  manifestation vise à renforcer la communication entre les producteurs  locaux et élaborer un fichier national des fabricants dans les différents  domaines d'activité.

S'agissant des projets d'habitat prévus, le ministre a précisé que "ces  derniers ne s'arrêteront pas", ajoutant que "la préoccupation majeure du  gouvernement est le respect des délais de livraison".

Les recommandations formulées au terme des six ateliers organisés lors de  l'exposition, ont été axées dans leur majorité sur la nécessaire  valorisation du produit local et la généralisation de son usage  conformément aux orientations du gouvernement visant la consécration d'une  construction locale à 100%.

Les recommandations du 1er atelier consacré au béton, ont mis en exergue l'importance de contrôler la qualité de cette matière et d'encourager la  production des matières d'isolation de qualité et avec une quantité  suffisante et favoriser l'innovation dans le secteur du béton.

Les préoccupations des producteurs de carrelage et de faïence étaient au cœur du deuxième  atelier au cours duquel, les participants ont proposé la  création d'un fichier national d'investisseurs et de producteurs de ce  secteur afin de recenser les capacités de production nationale.

Les animateurs du troisième atelier consacré aux activités de menuiserie,  de verrerie et 'aluminium, activités nécessaires dans le secteur du  bâtiment, ont appelé à la mise en place d'un fichier des unités de  production activant au niveau national et de la capacité réelle de  production, l'examen des moyens de réduction des coûts de production, et la définition de caractéristiques techniques pour chaque produit et la  vérification de sa conformité aux normes internationales.

Les intervenants dans cet atelier ont appelé à la généralisation des  spécialités de menuiserie générale au niveau des centres de formation  professionnelle.


Et aussi: Isolation thermique des bâtiments: un programme national au profit de 4000 logements en 2018


Pour leur part, les intervenants dans le quatrième atelier ont mis en  avant la nécessité de contrôler la qualité des produits avant la réception  des projets (logements ou structures publiques).

Les recommandations des autres ateliers ont porté sur l'élaboration d'un  cadre juridique définissant et régulant les domaines d'intervention des  ingénieurs, et l'introduction du domaine d'activité des concepteurs dans  les cahiers de charges.

Les intervenants ont en outre appelé à l'établissement de contacts permanents entre les fabricants, producteurs et concepteurs pour donner un  caractère spécifique, alliant authenticité et modernité, au produit  urbanistique algérien.

Les professionnels du secteur ont appelé pour la première fois à examiner  la possibilité de mettre en espace pour les concepteurs (décore intérieur  et extérieur des cités urbaines) au sein des entreprises de fabrication de  matériaux de construction, et la création d'écoles spécialisées dans le désigne et la décoration urbaine.

S'agissant des travaux d'aménagement extérieur des cités, les  spécialistes du domaine ont appelé à la mise en place d'un fichier recensant les fabricants de produits utilisés dans les travaux de routes.

Ils ont enfin appelé à accorder davantage d'importance à la phase de  pré-diagnostic des sites devant abriter des travaux d'aménagement au niveau  des pôles urbains et des grands quartiers résidentiels, et définir les  parties habilitées à engager ce genre d'opération.

Les logements et les structures publiques seront réalisés avec des matériaux de fabrication locale
  Publié le : jeudi, 21 décembre 2017 10:47     Catégorie : Economie     Lu : 17 foi (s)   Partagez