Réalisation de logements AADL: Temmar appelle les entreprises à rattraper le retard

Publié le : mercredi, 13 décembre 2017 09:39   Lu : 97 fois
Réalisation de logements AADL: Temmar appelle les entreprises à rattraper le retard

ALGER - Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a instruit mardi les entrepreneurs et les entreprises accusant un retard dans la réalisation de plus de 38.000 unités de type location-vente (AADL), dans une vingtaine de wilayas, à palier la situation dans les plus brefs délais sous peine de résiliation de leurs contrats.

Selon les chiffres présentés par le ministre lors d'une réunion avec les représentants des entreprises retardataires, le nombre des logements AADL accusant un retard de réalisation à travers 20 wilayas s'élève à 38.450 unités dont 24.851 logements en cours de réalisation par des entreprises étrangères et 13.600 unités confiées à des entreprises algériennes.


Lire aussi: Retard dans la réalisation de plus de 38.000 logements AADL dans 20 wilayas


Le message adressé aux entreprises retardataires dans la réalisation des logements AADL est "clair et ferme", a soutenu M. Temmar, ajoutant que la réunion d'aujourd'hui a permis de faire un bilan détaillé des motifs de retard et des solutions pour y remédier.

Cette rencontre est une dernière chance pour réagir sinon ça sera la résiliation des contrats, a affirmé le ministre à l'adresse des entreprises retardataires, indiquant que le code des marchés publics est clair à sujet.

"En l'état actuel des choses, des entreprises de réalisation s'acheminent vers la résiliation de contrat", a averti le ministre ajoutant que "dorénavant, le suivi des projets se fera par une intensification de sorties sur le terrain dans les différentes wilayas et la mobilisation d'équipes de contrôle.

"J'appelle les responsables en charge du suivi du programme AADL à effectuer des contrôles quotidiens et à élaborer des rapports hebdomadaires pour éviter la résiliation de contrats et les problèmes pouvant en découler", a préconisé M. Temmar.

Après le paiement des créances, sur instruction du président de la République et vu la disponibilité des moyens de réalisation et des matériaux de construction, il n'y a plus aucun prétexte pour le retard dans la réalisation, a estimé le ministre.


Lire aussi: Tébessa: une commission d’enquête sur les causes de retard du projet AADL-2


Admettant que la responsabilité incombe parfois à l'administration, le ministre a donné aux entrepreneurs l'opportunité de présenter des rapports détaillés sur des motifs éventuels de retard, affirmant que l'objectif de la rencontre d'aujourd'hui est également le rappel de la stratégie du ministère en termes de priorité au lancement des projets de logements.

Evoquant la situation dans certaines wilayas concernées par le retard à l'instar de Biskra et Ain Defla, M. Temmar a déploré le statut quo dans les chantiers en dépit des instructions données aux entrepreneurs lors de visites d'inspection et les promesses d'accélérer la cadence des travaux pour rattraper le retard.

 

Rendre public les noms des entrepreneurs concernés par le retard

 

"Dorénavant, les entrepreneurs concernés par le retard seront mis devant leurs responsabilités à travers la publication de leurs noms sur la page Facebook du ministère et à travers les médias", a affirmé M. Temmar, ajoutant que les services de son département veilleront à "rendre public les véritables taux d'avancement des travaux des différents projets, pour permettre aux souscripteurs de suivre l'état d'avancement des travaux de réalisation de leurs logements".

Revenant sur le contrôle de près des programmes accusant un retard, le ministre a précisé "notre objectif est d'accélere la cadence et non sanctionner les entreprise de réalisation", soulignant, toutefois, l'obligation de respecter les clauses contractuelles.

Par ailleurs, le ministre a fustigé l'octroi à certains entrepreneurs de projets à travers plusieurs wilayas (4 parfois) dépassant même leurs capacités de réalisation qui impactent le rythme de réalisation.

Le ministre a tenu à précisé que la consécration de cette rencontre aux logements AADL ne veut pas dire que les autres formules ont moins d'intérêt, annonçant d'autres rencontres et rappelant la série de rencontres organisées dans le cadre de l'élaboration de la feuille de route du secteur de l'habitat, notamment avec les architectes et les promoteurs immobiliers.


Lire aussi: Signature d'une convention de 330 milliards DA pour un programme de 120.000 logements AADL


Outre les programmes AADL, les services du ministère de l'Habitat ont relevé un retard dans la réalisation de 10.832 unités de logement de type logement social locatif (LSL) et 286 unités de logements promotionnels publics (LPP) au niveau de la wilaya d'Alger, dont la réalisation est confiée à deux sociétés nationales.

D'autre part, le ministre a fait état d'une rencontre, la semaine prochaine, avec les producteurs locaux de matériaux de construction, dans le cadre d'une foire organisée à la Safex, pour encourager l'utilisation de produits locaux et faire connaître toutes les entreprises algériennes activant dans ce domaine.

Une rencontre est également prévue avant la fin d'année avec les directeurs exécutifs de wilayas concernés par le secteur de l'Habitat.

 

Les capacités des entreprises et le respect des délais et de la qualité, critères d'attribution des projets en 2018

 

Par ailleurs, le ministre a affirmé les projets de réalisation de logements en 2018 seront attribués selon les capacités réelles des entreprises et le respect des délais et de la qualité.

Affirmant que la priorité sera donnée aux entreprises qui respectent les critères de délai et de qualité, M. Temmar a soutenu que les entreprises qui ne respectent leurs engagements en termes de délais de réalisation et de qualité ne se verront plus attribuer de projets de logements à l'avenir.

Mettant l'accent sur la nécessité de créer des groupes de construction, à l'image de Cosider 2, le ministre a appelé a encourager les petites entreprises de réalisation à intégrer ces groupes.


Lire aussi: AADL 2: lancement des travaux de réalisation de 12.400 unités à Alger


Les nouveaux programmes de logements prévus en 2018, dans le cadre de la loi de Finances, feront l'objet d'un suivi rigoureux, a promis M. Temmar, qui a rappelé le lancement, en dépit des contraintes financières, des travaux de 270 000 unités à travers le territoire national, dont 80 000 pour l’habitat rural, 70 000 de type public aidé (LPA) et 120 000 dédiées à la formule de type location-vente.

Concernant les équipements publics, le ministre a mis l'accent sur la prise en charge importante en 2018 notamment après la levée du gel sur tous les projets du secteur de l'Education, annonçant une réunion avec les directeurs des équipements publics afin d'améliorer la situation en prévision de la rentrée scolaire 2018-2019.

Soulignant la nécessité de changer l'approche de l'urbanisme, il a affirmé que les projets doivent être livrés avec les aménagements et structures publiques dans le cadre de plans intégrés.

Réalisation de logements AADL: Temmar appelle les entreprises à rattraper le retard
  Publié le : mercredi, 13 décembre 2017 09:39     Catégorie : Economie     Lu : 97 foi (s)   Partagez