Une vision prospective de l’urbanisme est nécessaire dans la conception des futures villes

Publié le : mardi, 10 octobre 2017 09:28   Lu : 30 fois
Une vision prospective de l’urbanisme est nécessaire dans la conception des futures villes

AIN DEFLA- Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a mis l’accent, lundi à Aïn Defla, sur la nécessité d’avoir une vision prospective de l’urbanisme, mettant en évidence l’importance que requiert cet aspect dans la conception future des villes.

"Il est absolument nécessaire d’avoir une vision prospective de l’urbanisme.."

"Il est absolument nécessaire d’avoir une vision prospective de l’urbanisme afin que la construction future de nos villes se fasse selon les normes internationales en vigueur", a souligné M. Temmar à l’issue d’un rapport qui lui a été présenté sur son secteur dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya.

Il a, dans ce cadre, souligné que la réalisation des villes doit obéir à des paramètres modernes rigoureusement définis, relevant l’importance que les ingénieurs, les architectes et les topographes travaillent en étroite coordination.

La crise du logement ne doit, en aucun, relégué au second plan la ville en tant qu’entité, a-t-il observé, soulignant que des infrastructures telles l’école ou les structures de santé doivent conserver l’importance qui est la leur.


Lire aussi : Habitat: la priorité est accordée aujourd'hui à la relance de tous les projets à l'arrêt


Evoquant les différents segments de logements de la wilaya, il a instruit les responsables locaux du secteur à motiver les causes qui se trouvent derrière les programmes non lancés, relevant l’importance de traiter les problèmes à temps pour économiser argent et énergie.

Au sujet des créances détenues par les entreprises réalisatrices de projets relevant de l’office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), il a mis l’accent sur l’importance d’assainir ce volet, assurant que cette démarche réconfortera les entreprises en question de même qu’elle permettra aux organismes d’Etat de gagner en crédibilité.

Abordant le logement rural, il a observé que l’encouragement de ce type d’habitation incitera la population à se maintenir dans la terre de leur ancêtres, mettant en importance que ce type de logement soit construit en fonction de paramètres qui sont en vigueur dans ces régions.

En guise d’illustration des efforts déployés par le secteur à l’échelle locale, la directrice du logement de la wilaya, Fatiha Arkab a indiqué que le parc du logement local qui dépassait légèrement 107 000 unités est passé à plus de 195 000 fin 2016,  faisant état d’un taux d’occupation du logement (TOL) respectivement de 7,73 et 4,92 pour les périodes considérées.

Selon elle, l’achèvement des différents programmes en cours permettra à ce taux de se fixer autour de 4,03. 


Lire aussi :  ''Réviser la loi sur l’urbanisme pour l’adapter à la situation actuelle des villes''


Inspectant le projet de réalisation de 500 logements en location-vente à Djendel, il a relevé que le programme inhérent à la réalisation de ce type de logements accuse un énorme retard au niveau de la wilaya, relevant que  ce retard est d’autant plus inadmissible que ce programme a été inscrit en 2013.

Selon lui, il est anormale qu’au moment où nombre d’autre wilaya enregistrent des avancées notables dans ce domaine, celle de Aïn Defla continue à patauger dans des difficultés qui empêchent tout véritable décollage de ce projet.

Le principal objectif de ma visite à Aïn Defla a trait justement à ce programme AADL qu’il y a lieu de booster au niveau de la wilaya , a-t-il avoué, s’engageant à suivre personnellement l’évolution des choses sur le terrain à travers des rapports périodiques que ses collaborateurs lui présenteront.

A Khémis Miliana où il a rendu visite au projet de réalisation de 1250 logements sous la même formule, le ministre a affiché son mécontentement au sujet du choix du terrain, déplorant que des éléments élémentaires en matière d’architecture n’aient pas été pris en matière d’architecture.

A Sidi Lakhdar, le ministre s’est enquis du taux d’avancement du projet de réalisation de 300 logements implantés à la sortie ouest de la ville, mettant en évidence l’aspect esthétique dont notamment la mise en place d’espaces verts.

"J’espère que le jour de l’inauguration du projet, la réalité du terrain traduira fidèlement cette superbe maquette", a-t-il observé, exhortant l’entreprise réalisatrice à respecter les normes de qualité ainsi que les délais de livraison.

A El Attaf, le ministre a inspecté le projet de réalisation de 2000 logements sous la formule location-vente, exhortant les responsables chargés de la réalisation à   réduire au maximum les délais de livraison sans que cela ne soit préjudiciable à la qualité des travaux.

Au niveau du chef-lieu de wilaya, le ministre a inspecté le projet de 200 logements en location-vente du nouveau pôle urbain situé à la sortie est de la ville, faisant remarquer que l’absence de contraintes objectives ne peut  qu’inciter le promoteur à accélérer la cadence de réalisation.

Une vision prospective de l’urbanisme est nécessaire dans la conception des futures villes
  Publié le : mardi, 10 octobre 2017 09:28     Catégorie : Economie     Lu : 30 foi (s)   Partagez