Visite de Ouyahia à Oran: nécessité de réviser la loi sur les hydrocarbures et d’investir dans la gaz de schiste

Publié le : dimanche, 01 octobre 2017 17:02   Lu : 125 fois
Visite de Ouyahia à Oran: nécessité de réviser la loi sur les hydrocarbures et d’investir dans la gaz de schiste
APS PHOTOS © 2017

ORAN - Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a, lors de sa visite au pôle pétrochimique d’Arzew, souligné la nécessité de réviser la loi sur les hydrocarbures et d’investir dans le gaz du schiste eu égard aux énormes gisements dont dispose le pays.

Une révision de la loi sur les hydrocarbures est nécessaire pour attirer de nouveaux investisseurs et améliorer les recettes financières du pays, a estimé le Premier ministre, en marge de la présentation d’une communication sur le bilan des activités du Groupe Sonatrach, faite au niveau de la raffinerie RA1Z.

Dans une conjoncture marquée ces dernières années par une chute drastique des cours du pétrole et ses répercussions à l’échelle nationale sur les recettes des hydrocarbures, M. Ouyahia a souligné la nécessité pour Sonatrach de faire face aux défis actuels du secteur de l’énergie et de mettre toutes ses potentialités et ses ressources au service du pays.

Au sujet de l’exploitation du gaz de schiste, M. Ouyahia a souligné que le gouvernement encourage l’investissement dans cette ressource.

Il ne s’agit pas là d’une démarche aventurière mais d’une option visant à garantir l’avenir du pays en matière énergétique, a-t-il souligné.

Le Premier ministre a considéré que les potentialités de Sonatrach permettent d’être optimistes quant aux perspectives du secteur de l’énergie. C’est un message d’espoir au peuple algérien, notamment en cette période difficile marquée par une fluctuation des cours du pétrole sur les  marchés internationaux, a-t-il indiqué.

 

De nouvelles perspectives

 

M. Ouyahia a également appelé à augmenter la production des produits énergétiques pour répondre aux besoins nationaux et ceux des marchés étrangers. Il a cité le cas des carburants dont les importations constituent une lourde charge pour le trésor public."Les importations des carburants nous reviennent très chers et la dépréciation de la valeur du dinar rend la situation encore difficile. Il est donc nécessaire d’intensifier les efforts pour augmenter la production des carburants", a-t-il souligné.

Dans ce contexte, le PDG du Groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour a annoncé que la raffinerie d’Alger sera opérationnelle au début de l’année 2018 et que des appels d’offres seront lancés prochainement pour la réalisation des raffineries de Hassi Messaoud et de Tiaret.

Dans une déclaration à la presse, le Premier ministre a, par ailleurs, évoqué le 12ème anniversaire de l’adoption de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. Dans ce cadre, il a rappelé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a tracé au peuple algérien de  nouvelles perspectives grâce à sa politique instaurant la paix et la sécurité.

Commentant le documentaire consacré à la décennie noire, il a appelé à préserver la mémoire des victimes du terrorisme, soulignant que ce documentaire vise à remémorer par l’image cette douloureuse étape, à rendre hommage aux victimes et à préserver leur mémoire.

Lors de sa visite de travail dans la capitale de l'Ouest du pays, le Premier ministre s'était rendu a la raffinerie et au complexe GL3Z avant d’inaugurer deux nouveaux méthaniers. Il était accompagné d’une délégation composée de Mustapha Guitouni, ministre de l’Energie, Nouredine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports.

Last modified on dimanche, 01 octobre 2017 18:23
Visite de Ouyahia à Oran: nécessité de réviser la loi sur les hydrocarbures et d’investir dans la gaz de schiste
  Publié le : dimanche, 01 octobre 2017 17:02     Catégorie : Economie     Lu : 125 foi (s)   Partagez