Station métro du nouvel aéroport d'Alger: Zaalane exhorte Cosider à accélérer les travaux

Publié le : samedi, 16 septembre 2017 18:44   Lu : 1061 fois
Station métro du nouvel aéroport d'Alger: Zaalane exhorte Cosider à accélérer les travaux
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, a exhorté samedi l'entreprise Cosider à accélérer les travaux de réalisation de la station de métro du nouvel aéroport international Houari Boumediene (Alger) afin de ne pas entraver l'avancement des travaux de la nouvelle aérogare.

Lors de sa visite du chantier de l'aérogare et des deux relais de transport y afférents, M. Zaalane a enjoint les représentants de l'entreprise Cosider, chargée de réaliser les travaux d'extension du métro d'Alger, d'accorder la priorité à la réalisation de la station et les trois interfaces de métro de la nouvelle aérogare et d'engager plus de moyen humains et matériels en vue de livrer le projet dans les délais sans entraver les travaux du chantier limitrophe.

Il s'agit du chantier du futur parking et voie de circulation de l'infrastructure aérienne ayant atteint actuellement 32% d'avancement. "Plusieurs intervenants entrent dans la réalisation du projet du nouvel aéroport international Houari Boumediene d'Alger, puisqu'il sera relié non seulement à la voie ferrée qui permettra le transport des voyageurs par train, mais aussi au métro d'Alger", a indiqué le ministre à la presse.

A cet effet, M. Zaalane a tenu, en marge de cette visite, une réunion de travail au sein même du chantier de l'aérogare avec les différents représentants des entreprises de réalisation de ces trois projets concomitants.

Prévue pour relier la nouvelle aérogare aux différents moyens de transports, la réception de l'extension du métro d'Alger de la station d'El Harrach-centre vers l'aéroport international d'Alger était initialement prévue, au plus tard, pour la fin de 2019 ou le début 2020.

Mais selon le ministre, la livraison de cette extension, s'étalant sur 9,5 kms et comprenant 9 stations, aura lieu finalement en 2021 en raison de difficultés rencontrées sur le terrain.

Pour ce qui est de l'infrastructure aéroportuaire, M. Zaalane a affiché sa satisfaction quant à l'état d'avancement des travaux estimé à un total de 75%, augurant la livraison du projet dans les délais prévus, à savoir vers la fin 2018.

"Pour ce projet du nouvel aéroport international Houari Boumediene qui sera d'une capacité d'accueil de 10 millions de voyageurs par an, nous estimons et assurons que ce projet auquel le président de la république, Abdelaziz Bouteflika, confère une grande importance, sera livré dans les délais, soit vers la fin de l'année prochaine", a indiqué M. Zaalane à la presse.

Le projet de l'aérogare "évolue d'une manière et dans les délais tels que prévus initialement dans le contrat", a poursuivi le ministre en ajoutant que cette infrastructure permettra l'amélioration des services du transport aérien.

                                                                                      

Il a aussi rappelé qu'avant la mise en service de cette structure, une période d'essai de trois mois sera nécessaire afin de vérifier le bon fonctionnement de l'ensembles de ses sections.

"Cette nouvelle aérogare constituera le troisième terminale de l'aéroport de Houari Boumediene", a ajouté le ministre notant qu'après son ouverture, les lignes nationales et internationales de l'actuel aéroport d'Alger continueront de fonctionner normalement, alors qu'un plan de développement, selon lui, est prévu en vue d'en faire une structure à la hauteur des attentes des voyageurs.

Lors d'un autre point de sa visite, le ministre a enjoint les représentants des entreprises de réalisation de la station de train de l'aéroport Houari Boumediene de "mettre le paquet" puisqu'il n'y a pas de contraintes techniques sur le chantier qui pourront empêcher l'avancée des travaux.

Pour cette station ferroviaire, le délai de livraison est programmé pour juillet 2018, date qui coïncide avec l'ouverture de la nouvelle structure aéroportuaire. "L'échéance de 2018 appelle des mesures concrètes de renforcement des travaux section par section", a déclaré le ministre aux représentants des entreprises de réalisation de la station ferroviaire les incitant à joindre l'engagement sur terrain aux engagements verbaux. Ce projet de l'aérogare, dénommé "Aérogare Ouest", est d'un coût prévisionnel de réalisation de 74 milliards de dinars.

Il est scindé en trois lots: l'aérogare passagers, le parking véhicules et voies de circulation et le parking avions et voies de circulation. Pour ce qui est de l'aérogare passagers, elle s'étalera sur 192.124 m2 et sera composée d'un bâtiment central et d'une jetée principale.

Comportant cinq (5) niveaux, cette structure se compose de 120 banques d'enregistrement, 9 tapis roulants, 37 escaliers mécaniques 54 ascenseurs et 12 carrousels de récupération des bagages à raison de 1.800 bagages/heure.

Cette structure a atteint actuellement un état d'avancement de 83%. Pour ce qui est du parking véhicules et voies de circulation dont le contrat de réalisation a été signé en décembre 2016, il comportera un système d'accès et un parking d'une capacité de 4.500 places de stationnement desservant le nouveau terminal passagers.

Le taux d'avancement dans la réalisation de ce lot est de 32%. Concernant le parking avions et voies de circulation, les travaux portent sur la construction d'une plate-forme de stationnement d'aéronefs d'une surface de 410.000 m2, des voies airs de service de 40.000 m2 , des chaussées souples de 230.000 m2 et des chaussées rigides de 140.000 m2 . L'avancement des travaux de cette partie de l'Aérogare Ouest a atteint  51%.

Station métro du nouvel aéroport d'Alger: Zaalane exhorte Cosider à accélérer les travaux
  Publié le : samedi, 16 septembre 2017 18:44     Catégorie : Economie     Lu : 1061 foi (s)   Partagez