Menu principal

Menu principal

Le problème du foncier industriel n'entravera plus l’investissement

Publié le : lundi, 17 avril 2017 16:13   Lu : 326 fois

CHLEF - Le ministre de l'Industrie et des Mines,  Abdessalem Bouchouareb, a affirmé lundi à Chlef que le problème du foncier  industriel ne constituera plus une entrave à l’investissement.

"Le problème du foncier industriel ne sera plus une entrave à  l’investissement, grâce aux instructions données aux walis et à la  stratégie gouvernementale visant la création de zones d’activités  industrielles, avec l’exploitation de la totalité des assiettes  disponibles", a soutenu M. Bouchouareb, en marge d’une visite au parc  industriel d’Oued Sly.

Inspectant le parc industriel de Boukadir, le ministre a souligné la  nécessité d’accélération des procédures d’étude et de réalisation de deux  parcs industriels, d’une surface globale de 310 ha (Oued Sly et Boukadir),  jugeant cette surface insuffisante pour une wilaya à la position  stratégique (wilaya méditerranéenne) et à dimension africaine, telle que  Chlef.

Il a, également, salué la réalisation, sur le budget de la wilaya, de 10  zones d’activités d’une surface globale de 126 ha.

Selon les informations fournies au ministre de l'Industrie et des Mines,  une nouvelle zone d’activités spécialisée en aquaculture a été créée,  dernièrement, dans la commune de Sidi Abderrahmane.

Visitant le chantier d’une nouvelle unité de la section- Chlef du Groupe  industriel des ciments d'Algérie (GICA), M. Bouchouareb a instruit les  responsables en charge, en vue d’accélérer la cadence de ses travaux pour  sa mise en service le 1 octobre 2017.

Une fois opérationnelle, cette nouvelle unité portera la production de  ciment de deux (2) à quatre (4) millions de tonnes, contre une production  nationale de ciment (publique et privée confondue) estimée à 7 millions de  tonnes, a indiqué le ministre.

M. Bouchouareb s’est, également, rendu au niveau de l’unité de montage de  générateurs électriques, où il a souligné l’accompagnement assuré, par  l’Etat, à ce type de projets visant la couverture énergétique du marché  national, voire même de certains marchés africains, tout en appelant à  oeuvrer davantage en vue d’arriver à un plus haut niveau d’intégration et de  montage mécanique.

Le ministre se réunira, cet après-midi, avec des opérateurs économiques  locaux, en vue de discuter des difficultés entravant l’investissement dans  la wilaya, et des perspectives de son développement.

Le problème du foncier industriel n'entravera plus l’investissement
  Publié le : lundi, 17 avril 2017 16:13     Catégorie : Economie     Lu : 326 foi (s)   Partagez