Vers la signature de conventions de partenariat entre le CNES et des agences onusiennes en Algérie

Publié le : mardi, 15 septembre 2020 20:36   Lu : 156 fois

TIPASA - Le président du Conseil national économique et social (CNES), Rheda Tir, a annoncé, mardi à partir de Tipasa, la signature "prochaine" de conventions de partenariat entre le CNES et des agences onusiennes en Algérie.

"Ces conventions attendues à la signature dans les prochaines semaines, sont inscrites au titre de la nouvelle orientation de l’Algérie visant la promotion de la diplomatie économique", a-t-il indiqué, en marge d’une journée d’études sur la "prévention sanitaire", organisée par le CNES à l’Ecole supérieure de management de Koléa.

Apres avoir signalé la signature dernièrement d’une convention avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), il a fait part d’autres conventions attendues à la signature avec la totalité des agences onusiennes représentées en Algérie "dans le but du renforcement de la coopération et d'échange d’expertise", a-t-il fait savoir.

A son tour le Coordonnateur résident de l'ONU en Algérie, Eric Overvest, a exprimé sa joie d’avoir pris part à cette conférence, considérée par lui, comme le "fruit du premier partenariat entre l’ONU et le CNES", a-t-il dit.

Il a, également, émis son souhait de "consacrer un véritable partenariat entre les différentes agences onusiennes représentées en Algérie et le CNES", tout en exprimant la "disponibilité" de l’ONU à "soutenir les efforts de l’Algérie pour consacrer un développement durable".

S’agissant de la pandémie de la Covid-19, M. Eric Overvest a souligné que l’ONU "soutient les efforts de solidarité internationale et de partenariat pour faire face à la propagation de ce virus, qui a envahit le monde depuis des mois, et a impacté sur les systèmes sanitaires, tout en paralysant l'activité économique et commerciale", a-t-il déploré.

Il a, en outre, souligné l’impératif de la "prévention, de la sensibilisation, et de l’implication des peuples de la planète, dans la lutte contre cette pandémie, dans l’attente d’un vaccin efficace, qui devra être une propriété mondiale ", a-t-il soutenu.

A noter que le Conseil national économique et social (CNES) a organisé la première journée d’étude sur le comportement de l’individu algérien face à la pandémie de la Covid-19, avec la participation du représentant de l’ONU en Algérie, de la représentante de l’Organisation mondiale de la sante (OMS), du président de la cellule opérationnelle d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques, Mohamed Belhocine, et d’un nombre de spécialistes en médecine et psychologie.

Vers la signature de conventions de partenariat entre le CNES et des agences onusiennes en Algérie
  Publié le : mardi, 15 septembre 2020 20:36     Catégorie : Economie     Lu : 156 foi (s)   Partagez