Tchad : la BAD finance un projet pour améliorer l’accès à l’eau potable

Publié le : mercredi, 09 septembre 2020 19:22   Lu : 129 fois
Tchad : la BAD finance un projet pour améliorer l’accès à l’eau potable

ALGER- La Banque africaine de développement (BAD) a contribué au financement d'un projet d'accès à l'eau et d'assainissement au profit d'un million de personnes au Tchad, a indiqué l'institution panafricaine sur son site web.

Pour soutenir le pays, la BAD a contribué au financement d’un projet au profit de plus de 950.000 bénéficiaires, fait savoir la même source.

A l’initiative du gouvernement tchadien, la Banque a financé un projet d'approvisionnement en eau potable et d'assainissement de huit centres secondaires et zones rurales environnantes.Le projet, d'un coût global estimé à 35 millions de dollars, a été financé par le Fonds africain de développement, le fonds fiduciaire RWSSI et des contributions du gouvernement et des bénéficiaires.

Il a permis à quatre régions du pays de bénéficier d’eau potable et de systèmes d’assainissement, à Tandjilé, Mayo-Kebbi est, Mayo-Kebbi ouest et Mandoul. En 2017, les taux d'accès à l’eau potable devait grimper à 60%, contre 32% en 2011, et à 30% pour l'assainissement, contre 11% en 2011.             

Le taux moyen de prévalence des maladies hydriques devait passer de 23% à 16% sur la période.Le projet a bénéficié à quelque 802.300 personnes (environ 30% de la population de la zone du projet) en 2017, notamment pour l’eau potable, et environ 154.000 personnes pour l’assainissement amélioré.

Ainsi, le taux moyen de prévalence des maladies liées à l’eau et à l’assainissement a baissé de 23% en 2010 à 16% en 2017. En outre, le projet a permis la création de 800 emplois temporaires durant sa réalisation et environ 474 emplois permanents, dont 52% pourvus par des femmes, après son achèvement.

"Sur le plan sanitaire, ce projet a surtout réduit la prolifération des maladies d’origine hydrique observées dans les régions ciblées, due notamment à la consommation des eaux polluées, le rejet des eaux usées et des déchets solides", souligne la BAD.

Le projet intervient également dans le prolongement du Programme d'approvisionnement en eau potable et d'assainissement en milieu rural (PNEAR). Il a été conçu à la suite d'études financées par la BAD sur quinze centres secondaires. 

Tchad : la BAD finance un projet pour améliorer l’accès à l’eau potable
  Publié le : mercredi, 09 septembre 2020 19:22     Catégorie : Economie     Lu : 129 foi (s)   Partagez