BM-FMI: Benabderrahmane participe aux travaux de la réunion du Groupe des gouverneurs africains

Publié le : jeudi, 06 août 2020 20:44

ALGER - Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a pris part jeudi, par visio-conférence, aux travaux de la réunion du Groupe des gouverneurs africains (Caucus Africain) auprès de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI), a indiqué un communiqué du ministère.

Le Caucus Africain se réunit généralement une fois par an en vue d’examiner les questions stratégiques et opérationnelles d’intérêt commun, de coordonner et d'harmoniser les positions des Gouverneurs Africains auprès des institutions de Bretton-Woods, lors des Assemblées annuelles de ces institutions, a précisé la même source.

Cette année, la réunion du Caucus Africain a porté sur le thème : "Protéger le capital humain de l’Afrique face à la COVID-19 : sauver des vies, préservez le bien être et sauvegardez la productivité ainsi que l’emploi".

Elle a constitué une occasion pour les Gouverneurs africains d’échanger sur les implications socio-économiques de cette pandémie, les priorités stratégiques pour préserver l’emploi, la productivité et la relance de la croissance, ainsi que sur le rôle que devrait jouer le Groupe de la BM et le FMI pour apporter appui et soutien aux pays africains en vue de faire face à cette crise sanitaire et économique, a souligné le document.

Les travaux de cette réunion ont donné lieu à l’adoption du "Mémorandum 2020", qui fera l’objet d’une communication aux dirigeants du FMI et du Groupe de la BM lors de leurs prochaines assemblées annuelles prévues du 14 au 17 octobre prochain, selon la même source.

Dans ce Mémorandum, les Gouverneurs africains invitent les Institutions de Bretton-Woods à accorder la priorité notamment à l’amélioration de l’aide extérieure et de son efficacité pour l’Afrique pendant la pandémie de la COVID-19, l’accroissement de la prestation du FMI et la BM au profit de l’Afrique dans les domaines de la santé, l’éducation, l’eau et la protection sociale, ainsi que la consolidation des politiques macro-budgétaires et de la gouvernance globale.

Le Mémorandum appelle également au renforcement des marchés, du secteur privé et de la création de l’emploi, ainsi que l’amélioration de la représentation et de la voix de l’Afrique au sein des institutions de Bretton-Woods.

Dans son intervention, M. Benabderrahmane, tout en se félicitant de l'Initiative de la suspension du service de la dette, qui a pu bénéficier à plusieurs pays africains à risque de surendettement, en leur permettant d'utiliser plus de ressources pour faire face à la crise actuelle, a exprimé "une préoccupation par rapport au fardeau de cette dette pour certains pays, qui est devenu un obstacle à une croissance soutenable".

Le ministre a, par ailleurs, insisté sur "l’importance de la coordination des efforts déployés par les différents partenaires de développement pour une meilleure efficacité des actions dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19 et ses répercussions socio-économiques".

Réitérant l’adhésion de l’Algérie à l’initiative du Capital Humain de la BM, M. Benabderrahmane a indiqué que celle-ci constitue "l’un des principaux leviers d’une croissance soutenable à long terme, auquel il faut accorder toute l’attention", invitant la BM à "déployer plus d’effort pour l’aboutissement de cette initiative".

BM-FMI: Benabderrahmane participe aux travaux de la réunion du Groupe des gouverneurs africains
  Publié le : jeudi, 06 août 2020 20:44     Catégorie : Economie     Lu : 382 foi (s)   Partagez