Covid-19 : le GECF et l'OPEP examinent l’impact sur les marchés du pétrole et du gaz

Publié le : mardi, 23 juin 2020 16:16   Lu : 1 fois
Covid-19 : le GECF et l'OPEP examinent l’impact sur les marchés du pétrole et du gaz

ALGER- L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) ont examiné, lors de leur première réunion technique, l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l'économie mondiale ainsi que sur les marchés du pétrole et du gaz, a indiqué l’Opep sur son site web.

Le Secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Sanusi Barkindo, a rencontré le SG du Forum des pays exportateurs de gaz, Yury Sentyurin, dans le cadre de la réunion technique inaugurale du dialogue énergétique OPEP-GECF, tenue par vidéoconférence lundi.

‘’Lors de cette réunion qui s'appuie sur le protocole d'accord bilatéral (MoU) signé l'année dernière entre les deux organisations, il a été examiné l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l'économie mondiale ainsi que sur les marchés du pétrole et du gaz’’, précise la même source.

Des échanges ont également eu lieu sur ‘’les hypothèses et perspectives du marché de l'énergie à moyen et long terme et sur la collaboration technique sur les données et les statistiques’’, selon le communiqué commun de l’Opep et GECF.

Cette rencontre a été une occasion pour M. Barkindo d’informer le Sg du GECF des récentes décisions prises par les pays signataires de la Déclaration de coopération lors des réunions ministérielles de l'Opep et non-Opep tenues en avril et début juin.

Ces réunions ont décidé d'ajuster la production globale de pétrole brut de 9,7 Mb / j pour mai et juin 2020, avec une nouvelle prolongation jusqu'à fin juillet convenue lors de la 11e réunion de l’Opep+, a –t-il rappelé.

D'autres ajustements doivent avoir lieu pour un total de deux ans dans le cadre de l'accord initial, jusqu'au 31 décembre 2020 de 7,7 mb / j et du 1er janvier 2021 au 30 avril 2022 de 5,8 mb / j, a-t-il ajouté.

Evoquant les point communs liant les deux organisations, dont leurs objectifs et les pays membres, le Sg de l’Opep a déclaré : ‘’je pense qu'il y a beaucoup à apprendre les uns des autres’’. Pour sa part, M. Sentyurin a souligné que depuis la visite de M. Barkindo au siège du GECF en 2018, la coopération entre les deux organisations s'était progressivement développée.

Il a , dans ce cadre, rappelé la signature du protocole d'accord en octobre dernier pour ‘’échanger des connaissances, des expériences, des points de vue, des informations, des données et des pratiques dans les domaines d'intérêt mutuel’’.

Il a ajouté que ‘’ce premier dialogue technique représente un nouveau chapitre dans notre collaboration’’.

Il a également déclaré ''qu’à la lumière de la pandémie de COVID-19 et de la forte baisse consécutive de la demande de pétrole et de gaz, peut-être est-il grand temps que l'industrie du gaz et du pétrole met en œuvre les connaissances et les solutions de l'industrie pétrolière. Utiliser les meilleures pratiques démontrées par votre communauté’’.

Considérant l'OPEP comme un modèle pour les activités du GECF, il a souligné que le Forum avait bénéficié d'un échange toujours plus intense entre les officiers des deux organisations.

L'Algérie, la Guinée équatoriale, l’Iran, la Libye, le Nigéria, les Emirats arabes unis et le Venezuela sont membres des deux organisations. L'Angola et l'Irak, pays membres de l'OPEP, sont également observateurs du GECF.

Covid-19 : le GECF et l'OPEP examinent l’impact sur les marchés du pétrole et du gaz
  Publié le : mardi, 23 juin 2020 16:16     Catégorie : Economie     Lu : 1 foi (s)   Partagez