Viandes blanches: des mesures d’urgence pour casser la spéculation dans les prix

Publié le : vendredi, 15 mai 2020 15:11
Viandes blanches: des mesures d’urgence pour casser la spéculation dans les prix

MOSTAGANEM- Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a annoncé jeudi à Mostaganem, des mesures urgentes pour casser la spéculation sur les prix des viandes blanches.

Lors d’un point de presse en marge de sa visite de travail et d'inspection dans la wilaya, le ministre a souligné qu’en plus de la commercialisation par l’Office national d’aliment du bétail (ONAB) de son stock de viande blanche, le ministère de tutelle accordera aux propriétaires d’abattoirs avicoles et aviculteurs des autorisations exceptionnelles pour vendre directement au client tout en veillant au respect du certificat vétérinaire et de la sécurité sanitaire du produit.

En inspectant le marché couvert de fruits et légumes au centre-ville de Mostaganem, Kamel Rezig a appelé les agents du commerce à prendre les mesures nécessaires vis-à-vis des hausses "injustifiées" des prix dans cette structure commerciale.

D'autre part, le ministre a affirmé que la situation du marché du lait en sachet qui est due à "la spéculation et au comportement irrationnel de certains consommateurs", notant que 18 wilayas et 394 communes souffrent de problèmes de distribution malgré l'augmentation de la production quotidienne à environ 7 millions de sachets.


Lire aussi: Viandes blanches : prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché


M.Rezig a fait savoir que son département ministériel œuvre actuellement à la recherche de mécanismes garantissant l'autonomie de chaque wilaya en matière d'abondance des produits de première nécessité, notamment le lait subventionné, soulignant que 70% des besoins nationaux sont actuellement couverts par le secteur public et que 92 laiteries attendent l'autorisation pour démarrer leur activité.

Le ministre a déclaré, lors d’inspection d'une grande surface commerciale privée dans la commune de Hassi Mameche, que l'instruction nationale concernant le port obligatoire du masque de protection sera en vigueur à partir de dimanche prochain, soulignant qu’elle est nationale et concerne pour les locaux commerciaux les propriétaires et les travailleurs et pour les grandes surfaces les gérants, les travailleurs et les citoyens.

Il a indiqué que la fourniture de masques de protection est du ressort du propriétaire du magasin, de même que pour les bavettes et le couloir de stérilisation pour la grande surface commerciale.

Viandes blanches: des mesures d’urgence pour casser la spéculation dans les prix
  Publié le : vendredi, 15 mai 2020 15:11     Catégorie : Economie     Lu : 1 foi (s)   Partagez