Des quantités considérables de pomme de terre stockées mises sur le marché à des prix raisonnables

Publié le : jeudi, 19 mars 2020 19:31   Lu : 11 fois

ALGER - Les différents marchés à travers les wilayas du pays ont été approvisionnés, jeudi, en quantités "considérables" de pomme de terre stockée, suffisamment pour subvenir aux besoins nationaux et à des prix raisonnables, a indiqué M. Mohamed Kherroubi, directeur central de la Régulation et du développement de la production agricole au ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

L'approvisionnement des marchés en quantités de pomme de terre stockée contribuera à une baisse "sensible" des prix, a expliqué M. Kherroubi, précisant que ce stock de pomme de terre a été constitué grâce à la résorption des excédents de production, conservées, ces deux derniers mois (janvier et février), en chambres froides au niveau de 10 wilayas, et ce, a-t-il poursuivi, pour parer à tout imprévu et garantir l'approvisionnement régulier des marchés de gros et de détails.

De surcroît, le prix de la pomme de terre de qualité moyenne a atteint, jeudi, sur les marchés de gros, 25 Da/kg, tandis que celui de la pomme de terre de meilleure qualité se situait entre 30 Da et 35 Da/kg.

La récolte de la pomme de terre, selon M. Kherroubi, se poursuit à El Oued, notamment après l'amélioration des conditions climatiques, ce qui permettra d'approvisionner les marchés en quantités plus importantes les jours à venir.

Outre le lancement à Skikda et Mostaganem de la production de la pomme de terre primeur et saisonnière devant être mise sur le marché à partir du 25 mars en cours, le même responsable a fait savoir que les marchés seront également approvisionnés en quantités considérables de "pomme de terre primeur" provenant des différentes wilayas du pays y compris les wilayas côtières.

Nombre de marchés de gros à l'instar de celui de Chelghoum Laïd (Mila), de Rovigo (Blida) et de Khemis el Khechna (Boumerdès) ont été approvisionnés en pomme de terre stockée, devant être distribuée aux marchés de détail des différentes wilayas du pays.

 

La consécration de points de vente directe de la pomme de terre au profit du consommateur

 

Dans le même sillage, M. Kherroubi a fait état du lancement, jeudi, de la vente directe de la pomme de terre au consommateur, et ce au niveau de huit wilayas du pays. A cet effet, l'Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (Onilev) a entamé la première opération d'approvisionnement du marché national en grandes quantités de ce produit stocké en vue de réguler son prix.

Pour ce responsable, l'opération d'approvisionnement des marchés lancée jeudi matin par l'Onilev permettrait la vente directe de la pomme de terre au consommateur dans les wilayas d'Alger, Ain Defla, Boumerdes, Bouira, Annaba, El-Tarf, Skikda, Tizi-Ouzou et Blida, ajoutant que l'office a consacré dix points de vente dans la capitale, répartis sur les communes de Bouchaoui, Hussein Dey, Bab El Oued, Said Hamdine, Chéraga, Dar El Beida et Ain Benian.

S'adressant aux consommateurs, M. Kherroubi les a exhortés à rationaliser l'acquisition de ce produit disponible en permanence, appelant les agriculteurs à faire montre de vigilance et à respecter les mesures préventives recommandées par le ministère de la Santé, afin de prévenir contre la pandémie du coronavirus.

Concernant les raisons de flambée des prix de la pomme de terre ces deux derniers jours, M. Kherroubi a imputé, en premier lieu, cette situation au faible approvisionnement des marchés, au vu des mauvaises conditions météorologiques ayant marqué les régions sahariennes, à l'instar de la wilaya d'El-Oued, où les agriculteurs n'ont pas pu récolter la pomme de terre, ce qui a empêché, a-t-il dit, l'approvisionnement des marchés, d'où la hausse des prix.

Il s'agit également de la ruée des citoyens sur ce produit stratégique, en raison des appréhensions quant à la propagation du coronavirus, a-t-il ajouté.

Il a rappelé, à ce titre, les bons résultats réalisés par le programme national de développement de la filière Pomme de terre, en  progression au niveau de toutes les régions de production à travers les wilayas du pays (Nord et Sud), ce qui a permis, selon lui, d'assurer la disponibilité de ce produit tout au long de l'année, d'autant que son prix moyen n'a pas dépassé 20-40 DA/kg.

 

Une récolte de 10.000 tonnes dans la wilaya d’El Oued

 

Le directeur de la chambre de l’agriculture de la wilaya d’El Oued, Hamed Bekkari a rassuré quant à la disponibilité de la pomme de terre dans cette wilaya, dont la récolte moyenne dans les champs a grimpé de 8.000 tonnes à 10.000 tonnes par jour actuellement, ce qui favorisera sa disponibilité sur les marchés.

Lors de l’audience accordée, mercredi, par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Chérif Omari, au président et aux membres de la Chambre de l’agriculture de la wilaya d’El Oued, M. Bekkari a affirmé que «les opérations de collecte de ce produit dans la wilaya d’El Oued se poursuivent normalement et ce depuis le 1er décembre à ce jour », ajoutant que les surfaces consacrées à ce legume stratégique s’élèvent à 30.000 hectares.

La wilaya d’El Oued connaît l’affluence d’environ 1.000 camions par jour pour le transport de la production de pomme de terre vers les marchés de gros.

La demande sur ce produit est en nette croissance, ces derniers jours, a indiqué M.Bekkari qui a précisé que l’opération de récolte qui concerne actuellement les cultures de l’entre-saison, se poursuivra jusqu’en début mai prochain.

Le même responsable avait annoncé le retour, mercredi,  des agriculteurs dans les champs, après des vents forts ayant soufflé sur la wilaya d’El Oued, réduisant fortement la visibilité.

Des quantités considérables de pomme de terre stockées mises sur le marché à des prix raisonnables
  Publié le : jeudi, 19 mars 2020 19:31     Catégorie : Economie     Lu : 11 foi (s)   Partagez